Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 02/10/2019 par PCF

Zemmour : "Le CSA doit rappeler les chaînes d’information en continu à leur devoir déontologique"

Lettre de Fabien Roussel au CSA suite aux provocations d'Eric Zemmour retransmises en direct sur une chaine d'info le 28 septembre

"Monsieur le Président,


Par deux fois, Monsieur Zemmour a été condamné pour provocation à la discrimination, puis pour provocation à la haine religieuse.

Samedi 28 septembre, lors de ladite « Convention de la droite », Monsieur Zemmour s’est de nouveau attaqué aux musulmans et, plus généralement, à toutes celles et tous ceux qui, selon ses mots, ne sont pas les semblables de « l’homme blanc, hétérosexuel et catholique ».

De son pupitre, il s’en est pris, avec une extrême violence, aux valeurs les plus fondamentales de notre République, et est allé jusqu’à suggérer que le nazisme aurait été moins terrible que l’islam. La xénophobie qui caractérise ce monsieur n’a désormais d’égale que son négationnisme.

Il se trouve que ce discours a été retransmis dans son intégralité, et en direct, par la chaîne d’information en continu LCI.

En outre, cet individu, qui dispose toujours d’une émission hebdomadaire sur Paris-Première, est pressenti pour tenir une heure d’antenne quotidienne sur CNews.

Alors que les journalistes du Figaro, organe de presse dont Monsieur Zemmour est le salarié, interrogent leur direction sur son maintien à son poste, alors que le Parquet ouvre une enquête pour "injures publiques en raison de l'origine ou de l'appartenance ou de la non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" et "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence, à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée",
il nous paraît indispensable que votre institution se saisisse de ce dossier essentiel pour la qualité du débat démocratique et l’équilibre des temps de parole dans notre pays.

Il appartient en effet au régulateur de trancher une question fondamentale : Monsieur Zemmour est-il l’éditorialiste ou le chroniqueur des médias qui lui ouvrent leurs antennes, ce qui suppose pour eux d’endosser la responsabilité de ses propos ou doit-il désormais être traité comme un personnage condamné par la loi pour des propos scandaleux, xénophobes, antirépublicains et désormais récidivistes !

Nous vous demandons, par conséquent, de rappeler les chaînes d’information en continu à leur devoir déontologique et, s’il le faut, de prendre à leur encontre les sanctions qui s’imposent.

En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à ma demande,
Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma haute considération."

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député du Nord

 

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus