Élections européennes, retrouvez notre campagne europedesgens.fr

Publié le 11/12/2018 par PCF

Le Président des riches vacille mais les plus riches restent ses protégés (Fabien Roussel)

Avec l'annonce de l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraité.e.s modestes, le président de la République a opéré un premier recul. Celui-ci est à mettre à l'actif du grand mouvement populaire qui secoue actuellement le pays, avec les « gilets jaunes », les nombreuses mobilisations de travailleurs.euses, l'action des organisations syndicales. Preuve est faite que la mobilisation actuelle est décisive. Elle doit se poursuivre.

Mais le compte n'y est pas ! L'augmentation du Smic sera pris en charge par l'Etat donc par les français.es eux même ! L'indexation des retraites sur l'inflation n'est pas rétablie. L'augmentation des salaires est loin d'être générale, les fonctionnaires n'étant pas concernés alors que nombre d'entre eux perçoivent entre 1 et 1,5 fois le Smic.

Surtout, les hauts revenus et les revenus du capital restent exonérés de toute participation à l'effort de solidarité. Quant à la lutte contre l'évasion fiscale qui prive chaque année l'État de 80 milliards d'euros de recettes, les Français.e.s devront se contenter d'une vague déclaration d'intention.

En somme, rien qui ne remet en cause un système économique vieux de plusieurs décennies. Le Pdt des Riches vacille mais les plus riches restent ses protégés !

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF,

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus