publié le 30/10/2018

Première victoire dans la baie de lannion !

En 2010, la Compagnie armoricaine de naviga- tion (CAN), filiale du Groupe Roullier*, a fait une demande d’exploitation de la dune du Crapaud, située en baie de Lannion, pour anticiper une directive européenne de 2013 visant à interdire l’exploitation du maërl.

Pour contrebalancer l’acidité des sols, les agriculteurs ajoutent des amendements comme les sables coquilliers ou le maërl.

Les impacts écologiques

La dune du Crapaud, située à proximité d’un périmètre Natura 2000, est un riche écosystème. Parmi de nombreux poissons comme le bar, le lieu, le barbu ou le turbot, on trouve au moins trois espèces de lançons**. Or, à chaque extraction, les fonds marins sont alors recouverts de suspensions sableuses qui tuent la vie de tout l’écosystème.

La dune a aussi un effet de frein sur la houle. Araser la dune, c’est augmenter l’exposition de nos côtes : on assisterait très vite à une modification du trait de côte.

L’impact économique

Environ 600 pêcheurs travaillent sur cette zone. Un emploi en mer induit 3 emplois à terre, ce sont donc 2400 emplois concernés par la protection de cette dune nourricière, sans compter les activités de loisirs et de tourisme.

La CAN possède déjà 2 sites d’extraction en Bretagne qui permettent une récolte annuelle de 300 000m3 de sable coquiller, pour un besoin régional estimé de 100 000m3/an. Ces ressour- ces seront donc exportées aux 2 tiers.

La lutte a permis l’abandon de l’exploitation de ce site

En effet, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, a demandé au préfet de ne pas reconduire l’autorisation annuelle d’exploitation, donnée conjointement par les ministres de l’époque, Emmanuel Macron et Manuel Valls.

Toutefois la vigilance s’impose. En effet, l’autorisation existe toujours. Forts des 80% d’avis défavorables au projet de la CAN, des mobilisations citoyennes, les collectifs Peuple des dunes en Trégor, Peuple des dunes de Batz à Bréhat (60 associations de tous secteurs), Grain de Sable, les élus locaux et communautaires des 13 communes concernées par l’enquête publique de 2010 ont permis cette première victoire.

 

Par Florence Lelieu

conseillère municipale pCF à ploumilliau Côtes-d’Armor

le groupe Roullier, spécialisé dans les fertilisants et la nutrition animale, 1,3 milliards de chiffre d’affaires en 2015, 7 900 salariés dans le monde et 116 pays de commercialisation dont la Chine. M. Roullier, c'est aussi la 29e fortune de France.

** Les lançons sont de tout petits poissons qui vivent dans le sable. Ils sont à la base de la chaîne alimentaire aussi

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus