Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 09/05/2019 par PCF

Ce n’est pas « naturel », mais je voterai Ian Brossat

Patrice Leclerc, maire

Je me suis toujours exprimé avec franchise avec les membres du PCF, parce que cela doit être l’éthique et la façon de débattre d’un communiste. Je l’avais fait, notamment en 2007, lorsque j’avais refusé de parrainer la candidature de Marie-George Buffet et quitté le PCF parce que celui-ci refusait de travailler à une candidature unitaire à la présidentielle. Je le fais aussi aujourd’hui en exprimant mes désaccords sur les orientations du dernier congrès qui ne sont pas à la hauteur des enjeux de la période, des décisions communistes qui nécessiteraient que l’on parte de la réalité et de nos objectifs transformateurs, et non d’une vision sacralisée du Parti.

Aussi il n’est pas « naturel » que j’appelle à voter pour la liste PCF conduite par Ian Brossat. J’avais même plutôt envie de m’engager pour la liste FI. Mais alors que m’arrive-t-il ?

Je ne rentre pas dans le rang, mes critiques et espoirs restent les mêmes, mais le vote pour cette liste me semble une nécessité pour celles et ceux qui veulent affirmer, afficher clairement de fortes valeurs de gauche et être clairement du côté du peuple. Politique populaire et valeurs de gauche et écologique ne peuvent être dissociées pour transformer le monde, transformer l’Europe. C’est ce que je compte affirmer en votant pour cette liste.

Le fait que la liste soit composée avec 50 % d’ouvrier·e·s et d’employé·e·s est un élément qui m’a convaincu, tout comme le caractère dynamique et offensif qu’a su impulser Ian Brossat.

Par ailleurs, avec mes collègues maires communistes des Hauts-de-Seine, nous avions écrit à Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent, Benoit Hamon, David Cormand en septembre 2018 pour leur faire part de notre souhait que face à la politique de Macron, aux politiques libérales menées en Europe, il fallait trouver la voie du rassemblement aux européennes pour défendre et porter un projet social et écologique. Seul Pierre Laurent nous a répondu et invité à débattre avec lui sur la situation. Personne d’autre ne l’a fait. Quel que soit le résultat, nous aurons donc, après les élections, à tirer les leçons de cette erreur collective qu’est cette division de la gauche populaire pour trouver les voies du rassemblement et de l’union sur des contenus transformateurs, pour donner force et espoir à un projet collectif et populaire de toutes les forces qui veulent changer cette société, améliorer la vie des gens. Les communistes sont une force qui doit compter dans cette union, avec des idées et des valeurs qu’ils doivent être capables de partager dans la société.

De ce point de vue, tout en sachant que nous n’aurons pas la même analyse du résultat, je préfère faire le pari communiste en votant et en appelant à voter pour la liste qui a pour slogan « Pour l’Europe des gens contre l’Europe de l’argent ».

Patrice Leclerc

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus