Publié le 03/10/2018 par PCF

CICE, activité et emploi : de nouveau une belle opération d’enfumage

A en croire le titre de l’article publié ce jour dans « Les Échos », « la bascule du CICE en baisse de charges créerait 100.000 emplois en trois ans, selon Bercy ». Je ne reviens pas ici sur le premier bilan qui a pu être établi sur les effets du CICE (20 milliards par an). Que tchi en terme de création d’emplois. Les entreprises ont reconstitué leurs marges et ont continué à rémunérer le capital avec des records en terme de dividendes.

Qu’à cela ne tienne. On nous ressert aujourd’hui la même fable. D’après le trésor, via un document annexé au projet de loi des finances 2019, la transformation du CICE augmenterait le PIB national de 0,2 point d’ici 2021 avec la création nette de 100 000 emplois. On trouve dans cet article une remarquable illustration du « et en même temps » macronien. « Les entreprises toucheront le montant du CICE au titre de l’exercice 2018 pour un montant de 20,4 milliards d’euros et en même temps, chaque mois, elles bénéficieront de la baisse de charges pour une somme équivalente sur l’année ». Un très joli pactole. Cette estimation vient contredire une première version du rapport produit par le comité de suivi du CICE. Ce comité, qui avait justement été mis en place pour faire un peu de clarté sur l’utilisation du CICE et sur les résultats en terme d’emploi, précisait alors que la transformation du CICE « aura des effets globalement neutres en terme d’activité et d’emploi ». Pour 40 milliards d’euros engagés, cela faisait mauvais genre.

Le rapport du comité de suivi du CICE a donc été modifié, sur demande du représentant du Trésor dans cet organisme. Il a tout simplement informé les membres de ce comité des résultats de l’étude du Trésor, sans pousser le zèle jusqu’à leur fournir des documents écrits permettant de valider cette estimation. Mais qu’à cela ne tienne, le rapport précise cependant qu’à « long terme », le basculement « aura des effets globalement neutres sur l’activité et l’emploi ». Enfumage pour 2019... tout en donnant la vérité des prix pour la suite. Il s’agit là d’un énorme hold-up sur la richesse produite. « Et en même temps », le journal l’Humanité présente la facture pour les retraités : un retraité vivant seul avec une pension de 1760 euros par mois aura perdu 360 euros en 2018, 655 euros en 2019 et 964 euros en 2020. Soit 2000 euros en trois ans.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus