Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

International paix Publié le 04/04/2019 par PCF

OTAN : 70 ans au service des visées hégémoniques étatsuniennes

Ce 4 avril 2019, les ministres de la Défense des pays membres de l’OTAN sont réunis à Washington pour célébrer les 70 ans de l’organisation créée dans le contexte de la guerre froide sous la houlette des États-Unis. Dès son origine, cette alliance politico-militaire était contraire à la Charte des Nations unies, et elle a conduit en réaction à la création du Pacte de Varsovie en 1955 puis à la folie de course aux armements qui a marqué les années 1960-1970.

Son existence perdant sa justification première après la dissolution du Pacte de Varsovie en 1992, l’OTAN s’est élargie et transformée mais pour rester un instrument au service de l’hégémonie et des intérêts stratégiques, économiques et politiques des États-Unis, et non pour se placer au service de la paix.

L’OTAN regroupe aujourd’hui 30 États-membres. Avec un budget 130 fois plus important que celui de l’ONU ! elle étend ses activités à l’ensemble du monde.

Suite au Traité de Lisbonne, l’Union européenne s’est placée dans la dépendance de l’OTAN et les pays membres de l'UE et de l'Alliance atlantiste se sont accordés pour consacrer 2% de leur PIB aux dépenses militaires.

La France a joué un rôle actif dans la transformation de l’OTAN en réintégrant les instances décisionnelles à partir de 1995 puis l’organisation militaire intégrée en 2009. Le projet du président Macron de créer une « armée européenne » avec un noyau franco-allemand est un renforcement des capacités de l’OTAN.

Instrument de domination politique, illégale au regard du droit international, facteur de tensions et conflits, l’OTAN constitue un danger pour la paix et la sécurité collective.

C'est pourquoi, le Parti communiste français (PCF) plaide pour la France sorte de l’OTAN et agisse pour sa dissolution en favorisant un cadre commun de coopération et de sécurité collective large, incluant les pays d'Europe occidentale, centrale et orientale et développant des relations avec l'ensemble des régions du monde pour promouvoir, entre autres, l'éradication de l'arme nucléaire en application du Traité d'interdiction des armes nucléaires – que la France n'a toujours pas signé –, la lutte contre le commerce illicite des armes et contre le surarmement global à nouveau à l’œuvre. Un tel cadre nouveau fondé sur la construction de relations pacifiques entre les peuples et les nations, est la seule voie à même de contenir et mettre en échec toutes les velléités militaristes et expansionnistes.

Le PCF, ses militant-es, ses élu-e-s parlementaires continueront de porter haut ces exigences et d'apporter leur soutien aux initiatives des forces de paix qui manifestent à Washington et participeront aux mobilisations internationales prévues à Londres en décembre 2019 à l’occasion du prochain sommet des chefs d’état et de gouvernement des pays de l’OTAN.

Parti communiste français,
Paris, le 4 avril 2019

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus