Soutenez le PCF et ses luttes : Souscrivez !

Publié le 12/03/2019 par PCF

Rassemblement du 16 mars vu de la fédération de Paris

Samedi prochain, 16 mars. le PCF va rendre publics les enseignements (dix propositions) qu’il tire du débat citoyen de ces derniers mois. Une délégation présentant ces propositions sera reçue par le Premier ministre. Émilie Dareau, du collectif Orga de la fédération de Paris, présente les dispositions prises dans la capitale en vue de ce rassemblement.

"On s’est fixé l’objectif de mobiliser plusieurs centaines de communistes parisiens. Bien sûr, on a dû tenir compte du calendrier de travail des militants qui est assez chargé. Je rappelle que le samedi matin, ici, ce sont les marchés, les points de vente de l’Huma ; et la tenue de ces postes aujourd’hui, alors que le journal est en difficulté, c’est important. Et puis les militants sont engagés dans la campagne des européennes. On est sur plusieurs fronts. Mais on va dire qu’on a réussi à tenir tous les bouts. Donc, pour le 16, on a l’objectif de réunir plusieurs centaines de personnes, y compris des gens croisés lors de rencontres tenues ces derniers temps.

Bien sûr, on a appelé les différentes sections pour savoir comment elles ont ressenti cette initiative du 16 mars et sur quelle mobilisation on pouvait compter. Les Cahiers de l’espoir ont été lancés en amont, il y a déjà eu tout un tas de choses organisé. Ce qui est bien à Paris, c’est que les sections sont assez autonomes. Il y a donc eu beaucoup de réunions publiques programmées, des permanences de section ouvertes pour que les gens puissent remplir les Cahiers. Car c’est vrai qu’au départ, sur les marchés, les gens ne remplissaient pas spontanément les Cahiers. D’où ces rendez-vous donnés, plusieurs jours par semaine, pour que les Parisiens puissent venir écrire tranquillement leurs demandes.

Là, il fallait souvent répondre aux questions : Qu’est-ce que c’est que ça ? Pourquoi, comment, à quoi ça va servir ? Quelles suites il y aura ? Donc, petit à petit, la pratique d’écrire ses revendications s’est installée. Et pas mal de Cahiers ont été ainsi remplis. J’ajoute qu’il y a eu ces derniers mois de nombreuses soirées thématiques dans les sections.

C’est vrai qu’au début, on est parti sur la pétition « Pouvoir d’achat », puis petit à petit, on est allé vers les Cahiers. Le tract national a été bien accueilli et il a été largement diffusé. Du peu qu’il reste, on va faire des choses plus spectaculaires comme les gares parisiennes ou les métros. De toute façon les sections, dans leurs tracts locaux, ont décliné la question des Cahiers ou annoncé dans des encarts les réunions publiques ou les permanences de section.

Il s’agit à présent de traiter tous ces Cahiers. On attend le retour de toutes les sections, on est en train de centraliser les cahiers au niveau de la fédération. Les thèmes sur Paris ? Sous réserve de synthèse plus approfondie, les thèmes ici sont : logement, pouvoir d’achat et écologie. Que dire encore ? On a utilisé notre fichier contacts pour augmenter le nombre de liens, de relations en vue de la restitution de notre initiative.

Car à présent, il va falloir rendre compte de cette démarche du 16 mars. On va dire que le 16 mars marque une nouvelle étape de la mobilisation. Jusque-là, on a recueilli l’opinion des gens ; puis le PCF (son groupe parlementaire est, je crois, un des premiers à être reçu par le pouvoir) a rendu publiques les demandes qui montaient dans l’opinion. Va venir une nouvelle phase, qui consistera à recontacter nos interlocuteurs, leur dire comment on a été reçus, ce qu’on a entendu de ce qui a été dit dans le bouillonnement citoyen, ce qu’on propose et comment on peut faire pour poursuivre, pour que tous ces témoignages accumulés servent. »

Propos recueillis par Gérard Streiff

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus