Publié le 25/01/2023 par PCF

400 milliards - Le billet de Gérard Streiff

Le jour même où, à Paris, Borne plaide pour une nouvelle cure d’austérité tous azimuts (on va encore raboter les budgets logement ou aide à l’emploi et plus généralement toute la dépense publique, dit-elle), à Mont de Marsan, Macron promet aux armées un budget augmenté d’un tiers : 400 milliards pour la période 2014/2030. Ces gens jouent les comptables maniaques à longueur de journée, ils chipotent le moindre petit sou pour la plus petite demande sociale et soudain ils lâchent le morceau quand il s’agit des marchands de canons. On hésite à qualifier cette politique : désinvolture ou provocation ?

Gérard Streiff