International publié le 02/04/2021

7 avril : Rassemblement transfrontalier Belgique/Luxembourg/France/Allemagne pour exiger de faire des vaccins un bien commun

visuel_vaccin.jpg

7 avril : rassemblement transfrontalier Belgique, Luxembourg, France, Allemagne
Ni nationalisme vaccinal, ni guerre commerciale : faisons des vaccins un bien commun !

Dans le cadre de la campagne européenne Pas de Profit sur la Pandémie (https://noprofitonpandemic.eu/fr/). Nous nous mobilisons le 7 avril, journée internationale du droit à la Santé à la frontière entre le Luxembourg, la Belgique et la France pour demander un changement des règles au niveau européen et mondial. Seule une réponse collective nous permettra de sortir de la crise sanitaire, faisons en sorte que demain notre santé soit un droit et plus jamais une source de profit pour les big pharmas !

Il y a urgence à agir ! Selon une récente enquête internationale, nous n'avons qu'un an, sinon moins, avant que le virus ne mute pour arriver à un point où la majorité des vaccins de première génération deviendraient inefficaces, et imposerait donc d'importantes modifications.

Si nous voulons sortir de cette pandémie il faut lever les brevets dès maintenant et mutualiser la production au niveau mondial pour permettre la vaccination de toutes et tous quelle que soit sa nationalité ou classe sociale.

Nous sommes aujourd'hui une majorité à porter ces revendications : l'OMS, l'UNESCO, le Conseil européen, le Parlement européen et plus de 100 pays au sein de l'OMC le demandent également. Pourtant, l'UE et nos gouvernements respectifs n'ont de cesse de s'opposer à la levée des brevets.

Combien de morts faudra-t-il encore avant de changer les règles ? Les big pharmas se servent de la pandémie comme opportunité de profit en jouant la concurrence, en faisant monter les prix et en organisant la pénurie. La solution aujourd'hui n'est pas d'accaparer les vaccins pour les pays payant le plus cher ou de bloquer les exportations, mais bien de développer la coopération au niveau mondial en mobilisant toutes les capacités de production nécessaires et en remettant les vaccins et traitements anti-pandémique sous contrôle public.

Parti communiste français,
Paris, le 2 avril 2021

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus