Publié le 12/05/2021 par PCF

Agent Orange : Le jugement du Tribunal d'Evry flirte avec le déni de justice (PCF)

Le tribunal d'Evry a jugé irrecevables, aujourd'hui, les demandes de Mme Tran To Nga, citoyenne franco-vietnamienne de 79 ans, qui poursuivait 14 multinationales de l'agrochimie dont Monsanto, en tant que victime de "l'agent orange", défoliant ultra toxique utilisé par l'armée américaine pendant la guerre du Vietnam. Le Parti communiste français (PCF) tient à exprimer son plein soutien et sa totale solidarité à Mme Tran qui a décidé avec ses avocats de faire appel de ce jugement.

Ce délibéré en première instance est profondément regrettable et ne pourra être interprété par les victimes de l'agent Orange que comme un déni de justice.

Quatre générations de Vietnamien-ne-s ont souffert et continuent de souffrir de l'utilisation de la dioxine sans que les fabricants qui ont fourni à l'armée américaine ce qui constituait une arme chimique n'aient jamais eu à rendre de compte de leur participation, en toute connaissance de cause, au premier écocide de l'histoire humaine.

Le PCF sera aux côtés de Mme Tran et des victimes de l'agent Orange le 15 mai prochain pour poursuivre le combat juste et digne qu'elle et ils mènent contre l'impunité des multinationales complices des pires atrocités commises alors par l'armée des Etats-Unis contre le peuple vietnamien.