Publié le 12/11/2020 par PCF

Bridgestone : Un seul projet doit nous mobiliser, maintenir la production de pneus à Bethune !

La ministre Pannier-Runacher vient d’annoncer ce jour que les actionnaires du groupe Bridgestone confirmait  leur projet de quitter la France et de fermer leur  site de Béthune, une décision lâche et ignoble après avoir tant demandé aux salariés, aux collectivités et après avoir encaissé tellement d’argent public. C’est une honte. C’est à l’image de ce capitalisme qui se moque éperdument des êtres humains, obnubilé qu’il est par le rendement de ses actions.

Lors de la réunion de ce jour, à laquelle participait la sénatrice communiste du Pas-de-Calais Cathy Apourceau-Poly, l État a annoncé que 4 marques de fabricants de pneumatiques s’étaient manifestées et souhaitent s’implanter au cœur du marché européen (un chinois, deux indiens, un turc). D’autres devraient rapidement se manifester.

« Tout espoir n’est donc pas perdu et tout doit être mis en œuvre pour que l’un de ces 4 potentiels repreneurs puisse poursuivre l’activité pneu avec les emplois et les compétences du site existant. » a insisté Cathy Apourceau-Poly.

C’est à l’État de convaincre maintenant les actionnaires japonais Bridgeston d’accepter la cession du site à l’euro symbolique.

Sinon, il faudra contraindre le groupe à rembourser l’argent public perçu ces dernières années !

Non, la fermeture pure et simple de l’usine de Béthune n’est pas encore actée. Après avoir été américaine avec Firestone, puis japonaise avec Bridgestone, elle peut demain devenir chinoise avec Zhong CE, indienne, ou turque. L’important, c’est que des pneumatiques continuent à être produits à Béthune, en conservant ici les emplois et les savoir faire.

Cathy Apourceau est également intervenue également sur la thématique du PSE. Le chiffrage par la direction de Bridgestone est très insuffisant et ne permettrait pas aux salarié-es qui seraient victimes d’un licenciement de rebondir dignement. Là aussi, l’intervention de l’État et la mobilisation des salarié)es sera décisive. Ces derniers peuvent compter sur notre soutien, celui de tous les élu-es communistes et du PCF.

 

Cathy Apourceau-Poly, sénatrice communiste du Pas-de-Calais,

Fabien Rousseln secrétaire national du PCF et député du Nord,

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus