focus Publié le 20/11/2021 par PCF

Emmanuel Macron , Renault et le gouvernement doivent garantir l'avenir de la SAM (Fabien Roussel)

La décision du Tribunal de commerce de Toulouse d'accorder seulement 5 jours au groupe de monsieur Bellity pour obtenir de Renault un volume de commande suffisant et assurer la pérennité de son projet industriel, rend urgente la mobilisation du gouvernement auprès du constructeur.

Renault a désormais quelques jours pour faire un choix clair concernant l'avenir d'un outil de production capable de répondre aux besoins de la marque en matière de véhicules hybrides et électriques. Le recours accru à des sous-traitants étrangers pour augmenter ses marges a des conséquences dramatiques pour le tissu industriel français, pour les salariés et pour les territoires.

Soutenu par la Région et l'Etat, le projet de reprise de la SAM est viable dès lors que le constructeur respecte les engagements pris pour le site industriel aveyronnais et conforte son volume de commandes.

Il en va du sort de 350 salariés, de leurs familles, comme du territoire. Que restera-il de ceux-ci si se poursuit le déménagement industriel, hormis quelques activités touristiques et des supermarchés, si la puissance publique laisse décider des actionnaires obnubilés par les taux de marge ?

 

J'en appelle au Premier ministre, qui a été contraint de rencontrer les salariés mais n'a apporté aucune réponse à leurs demandes, pour que l'Etat pèse de tout son poids auprès de Renault, dont il est un des actionnaires principaux. C'est la moindre des choses alors que le groupe a bénéficié d'importantes aides publiques sans aucune contrepartie. Si Renault se défausse et ne répond pas, ce sera de fait le signe de l'abandon de la filière industrielle par le chef de l'Etat et son gouvernement. 

Comme pour toutes les autres fonderies automobile menacées par les logiques imposées par les donneurs d'ordre, je suis résolument aux côtés des salariés de la SAM en lutte et avec eux je  poursuivrai le combat pour imposer à Renault et Stellantis des choix conformes à l'intérêt du pays, des salariés et des territoires.

 

Fabien Roussel, député du Nord, candidat à la présidence de la République,