Publié le 13/07/2020 par PCF

Racisme/ 30 ans de la Loi Gayssot : Agir pour faire respecter l'égalité entre les êtres humains (Fabien Roussel - PCF)

Ce lundi 13 juillet, nous célébrons le 30eme anniversaire de la Loi Gayssot contre le racisme, adoptée le 13 juillet 1990 sur proposition des députés communistes. Cette loi, dont Jean-Marie Le Pen disait qu'elle « lui coûtait très cher », a permis de condamner plusieurs fois des responsables d'extrême droite, des intégristes et des négationnistes de la Shoah. Elle est un outil à la disposition de chaque citoyen, pour faire respecter ses droits et faire condamner « toute discrimination fondée sur l'appartenance, ou la non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion », conformément à son article premier.

Les contrevenants sont passibles d'une peine d'un an d'emprisonement et de 45 000 euros d'amende.

Trente ans après, les actes racistes n'ont pas disparu de notre société. L'extrême droite prospère sur les divisions et les dégâts du libéralisme dans notre pays, mettant en péril les valeurs d'égalité, de fraternité et de solidarité.

Ces dernières semaines, des dizaines de milliers de jeunes ont exprimé leur soif d'être entendus, respectés, d'avoir tous les mêmes droits à la sécurité, à la justice, au travail, au logement. Comme le dit encore Jean-Claude Gayssot, qui a défendu ce texte à l'Assemblée, « une loi ne suffit pas ». C'est toute la société qui doit agir pour faire respecter l'égalité entre les êtres humains, pour permettre l'émancipation de toutes et tous, contre les logiques de compétitivité et de concurrence, nourries par la course aux profits et les dominations de toutes sortes.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus