Publié le 03/11/2020 par PCF

Solidarité avec les mobilisations contre l'interdiction de l'avortement en Pologne !

Le 22 octobre dernier, le Tribunal constitutionnel polonais a supprimé une des exceptions qui demeurait à l'interdiction de l'avortement prononcée en 1993. Le gouvernement d'extrême droite du PiS, réactionnaire, nationaliste et clérical, démontre encore une fois qu'il est un ennemi des droits des femmes, dans la droite ligne des positions patriarcales de l'Eglise catholique. Depuis qu'il est arrivé au pouvoir en 2015, il a éliminé le droit à la contraception d'urgence, s'en prend à l'éducation sexuelle dans les écoles et a annoncé la dénonciation de la Convention d'Istanbul contre les violences faites aux femmes.

Mais les femmes polonaises résistent ! Déjà par deux fois, en 2016 et en 2018, elles ont fait barrage à des projets gouvernementaux de supprimer les dernières possibilités légales d'avortement. Et leurs mobilisations ont fait reculer le gouvernement polonais !


Depuis plusieurs jours, les manifestations contre cette décision inique et scandaleuse se multiplient partout dans le pays, non seulement dans les grandes villes, mais également dans des régions traditionnellement conservatrices, en dépit des restrictions dues à la crise sanitaire. Le mercredi 28 octobre, une grève générale très suivie a marqué une étape importante dans la mobilisation. Le gouvernement laisse des groupes de hooligans et des milices d'extrême droite s'en prendre violemment aux manifestantes.


Le PCF affirme sa pleine solidarité avec la mobilisation des femmes polonaises pour leur liberté de choix, pour leur droit inaliénable à disposer de leur corps et son soutien aux mouvements féministes polonais. L'Union européenne doit faire respecter partout les droits fondamentaux au lieu de faire preuve de sa pusillanimité habituelle sur ces sujets.


Aujourd'hui encore, nous ne lâchons rien pour que, partout en Europe, les femmes aient un accès libre et gratuit à l'avortement.