Publié le 01/07/2020 par PCF

Après les municipales, des défis immédiats à relever pour le PCF

Voilà donc la séquence municipale terminée. Les militant·e·s communistes, les directions locales et nationales y ont engagé toutes leurs forces alors même que nos vies personnelles étaient bouleversées par la crise sanitaire. Je veux d’abord saluer cet engagement dans une période très éprouvante et un scrutin inédit. L’heure est désormais au bilan et aux perspectives de travail pour relever les défis immédiats posés au pays et à notre parti. Comme après chaque élection, chaque lutte, il nous faut prendre le temps d’approfondir l’analyse de nos résultats, les avancées obtenues comme les échecs.

Comment se caractérise la crise démocratique qui marque ce scrutin ? Quels obstacles identifiés et quels points d’appui peut-on tirer de cette séquence pour faire progresser une union populaire, rassembler les travailleurs·euses pour de nouvelles avancées sociales et écologiques ? Quelle nouvelle étape de la recomposition politique ? Quelles sont les raisons profondes de nos échecs dans plusieurs grandes villes à direction communiste, des éléments communs aux raisons plus locales ? Quelles conséquences pour les prochaines échéances ? Quelles dynamiques politiques ont permis nos conquêtes ou nos reconquêtes qui, notons-le, se font souvent pour la première face à la droite ? Ces premières questions et bien d’autres ne peuvent être différées si nous voulons aborder la suite de notre action politique avec lucidité et obtenir des avancées.

Cette analyse est d’autant plus importante qu’après un peu de repos estival le calendrier des prochains mois sera dense. Après l’adoption de notre projet de sortie de crise, nous allons le mettre largement en débat à travers un site internet national https://www.lafranceencommun.fr/ lancé dans les jours qui viennent et permettant aux adhérent·e·s du Parti et à tous nos concitoyen·ne·s de contribuer. D’ores et déjà, la violence de la crise économique nous impose de construire une réponse politique du Parti à la hauteur de l’offensive du capital. C’est le sens de notre présence dans les luttes partout dans nos départements et du travail engagé nationalement qui sera marqué par une séance dédié à l’enjeu de l’emploi lors d’un Conseil national les 29 et 30 août avec l’ambition de construire une initiative nationale de notre parti.

Les échéances sénatoriales sont un enjeu qui doit mobiliser pleinement les départements concernés cet été en vue de l’élection fin septembre. Les départementales et régionales de 2021 représenteront un autre défi de taille. Nous saurons probablement la semaine prochaine officiellement les intentions du Président qui se livre depuis plusieurs jours à un chantage scandaleux sur leur tenue, évoquant un report possible après la présidentielle. Si elles sont confirmées pour mars prochain, c’est un défi immédiat pour notre parti. Dès septembre, nous aurons à acter dans tous les départements et régions de premières décisions de mise en action de notre parti pour ces échéances. Garder et conquérir des positions sera essentiel au regard du rôle de ces institutions pour répondre aux besoins de nos concitoyen·ne·s.

Pour être à la hauteur de tous ces défis, un réel état des lieux de l’organisation du Parti dans toutes nos structures locales est nécessaire. Une des leçons de l’élection municipale est sans conteste l’atout que représente un parti organisé et animé activement par ses directions pour réaliser des percées politiques. Le travail sur nos fichiers, des campagnes d’adhésion offensives, la formation de nouveaux·elles responsables, la bataille du financement de nos activités compteront pour la suite. Profitons de l’été pour nous fixer des objectifs et pour construire des initiatives permettant de débattre avec nos concitoyen·ne·s des résistances et de l’alternative à construire. Des modèles de matériels nationaux seront mis à dispositions cet été sur l’enjeu de la santé, avec une campagne européenne pour un vaccin gratuit, et l’enjeu de l’emploi.

Bon été à toutes et tous ! 

Igor Zamichiei, coordinateur de l’exécutif national.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus