Publié le 01/09/2021 par PCF

Assemblée des fédérations – Créons les comités des jours heureux !

Ce lundi 30 août, nous réunissions la première « assemblée des fédérations », une réunion qui sera mensuelle jusqu’à juin prochain et permettra de faire un point avec l’ensemble des fédérations sur la campagne présidentielle et les législatives. Cette première réunion, en présence de notre candidat, a vu une forte participation des fédérations.

Un objectif partagé a guidé les échanges : marquer des points dans l’identification politique de notre candidature à la présidentielle et le rassemblement pour la faire progresser. Et, simultanément, engager la préparation des élections législatives. Fabien Roussel insiste sur le fait que « notre ambition est de convaincre des millions de Français ». Pour notre candidat, prendre au sérieux cet objectif doit changer notre façon d’aborder la campagne en nous fixant une grande ambition de rassemblement. En cette rentrée, Fabien Roussel mettra au cœur du débat public les thèmes de l'emploi, de la jeunesse avec sa proposition de pacte pour la jeunesse, et de l'écologie. Et il appelle à la création de comité des jours heureux dans tout le pays.

Ces comités des jours heureux ne seront pas de simples comités de soutien à sa candidature mais bien des comités d’initiatives pour le mouvement de transformation de la société que nous voulons faire grandir ! La situation du pays, les nombreuses urgences sanitaires, sociales et économiques, écologiques et le besoin de luttes puissantes et d’une alternative politique pour y répondre montrent le besoin d’une telle dynamique. Ces comités peuvent être des lieux d’échange, d’unité et d’action concrète à l’heure où la politique du pouvoir ne cesse de fragmenter la société française, de diviser le peuple. Ils seront un point d’appui pour contrer les thèmes et l’agenda politique qu’il veut nous imposer et déployer notre campagne présidentielle autour de nos propres thèmes. Aussi, créons le plus grand nombre de comités dans les semaines qui viennent !

Dans une situation de combat de classe exacerbé, notre candidature à la présidentielle est un atout décisif pour politiser les enjeux, essentiel au regard de la perte de repères idéologiques. Après la caravane d’été des jours heureux dont les camarades saluent le succès au cœur de l’été, la Fête de l’Humanité sera un moment de fraternité, de partage, de débat politique à gauche inédit dans la période et donc un temps fort de notre campagne. Or à cette heure, nous sommes encore loin de l’objectif de diffusion du bon de soutien à atteindre, amplifions la mobilisation. Il nous reste 10 jours pour populariser la fête !

Dans le calendrier de notre campagne, la bataille pour l’emploi sera décisive dans l’identification de notre projet politique. Deux rendez-vous doivent d’ores et déjà être préparés dans toutes les fédérations : la semaine de mobilisation décentralisée du 9 au 16 octobre et l’initiative nationale du 20 novembre à Paris avec une montée sur la capitale des fédérations avec les travailleurs en lutte de chaque département.

Au-delà, les sujets de mobilisations sont nombreux en cette rentrée : des fédérations ont déjà pris de nombreuses initiatives publiques sur la santé, l’emploi, l’écologie… et prévoient également des rendez-vous internes (conférence exceptionnelle sur la vie du parti, université d’automne de la fédération) pour s’organiser au mieux pour accueillir les nouveaux.elles adhérent.e.s et déployer les campagnes présidentielle et législatives.

Le recueil des promesses parrainages progresse également avec une très forte dynamique dans certains départements. Il ne s’agit pas seulement d’atteindre les 500 signatures mais si possible de les dépasser et de mobiliser tous les élus engagés aux côtés du candidat dans la campagne elle-même, par exemple en jouant un rôle de premier plan dans les comités des jours heureux pour contribuer à un large rassemblement.

En lien avec les comités, de premières initiatives peuvent être prises pour alimenter la campagne emploi par exemple ou, plus généralement, contribuer au projet à travers le site lafranceencommun.fr, facile d’accès à travers ses entrées thématiques qui peuvent faire l’objet de réunions publiques et utile pour le recueil de contacts à travers l’inscription sur le site. La présidentielle étant un fort moment de politisation, toutes nos initiatives peuvent contribuer à renforcer notre parti. La vie du parti propose un objectif national de 10 000 adhésions au PCF lors de la présidentielle et des législatives.

Concernant les élections législatives, la priorité est de faire un état des lieux précis des rapports de forces dans chaque circonscription pour identifier les points d’appuis et évaluer celles gagnables par la gauche. Parallèlement, nous travaillons à désigner des chefs de file dans le maximum de circonscriptions avant début décembre pour commencer à animer le travail de rassemblement autour d’un pacte d’engagements communs.

Il nous reste 223 jours jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle pour obtenir le meilleur score possible et relever avec notre candidat le défi des jours heureux !

Igor Zamichiei