Publié le 08/04/2020 par PCF

Aubervilliers - Une solidarité concrète active au cœur de nos quartiers

Depuis l’annonce du confinement, le 17 mars dernier, la solidarité concrète a dû s’organiser rapidement au cœur de nos quartiers qui subissent de plein fouet la crise sanitaire et l’amplification de la crise sociale.

Immédiatement les camarades, en lien avec de nombreux habitant·e·s, ont créé une page Facebook « Aubervilliers solidaire face au Covid », suivie aujourd’hui par plus de 500 personnes. Et ce groupe ne manque pas de ressources pour créer des outils afin d’organiser la solidarité.

Pendant que notre département ne cesse d’être pointé du doigt pour sa « négligence » dans le confinement, l’une des idées de ce groupe est aussi de permettre à un maximum de personnes de rester à la maison et dans les meilleures conditions pour faire taire cette stigmatisation insupportable.

Conscients de la fracture numérique qui laisse de nombreux habitants dans l’isolement, la première des initiatives a été la création et la diffusion d’une affichette d’entraide entre voisins à imprimer et à coller dans les cages d’escaliers pour proposer des services (courses, aide aux devoirs, imprimer des feuilles de sortie…) aux plus vulnérables. Cette initiative de solidarité concrète de proximité et entre voisins a été un véritable succès. Aubervilliers, comme toutes les villes du département, est une ville monde. Pour n’oublier personne et pour informer tout le monde, nous sommes également en lien avec la Maison des langues et des cultures et le Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants pour traduire les attestations de sorties et les consignes du confinement.

Très vite, nous avons également constaté l’urgence d’orienter les habitant·e·s vers les services municipaux adéquats à leurs besoins.

En parallèle, avec les camarades nous avons mis en place une cellule téléphonique avec les numéros des personnes que nous avons contactées pendant les élections municipales. Chaque camarade, à domicile, est muni d’un script pour demander comment le confinement se passe, s’il y a des besoins, s’il y a des propositions, et a la possibilité, en fonction des réponses, d’orienter vers les services municipaux. L’objectif de ce dispositif est d’assurer le soutien de la municipalité et de faire connaitre ses actions.

Régulièrement nous signalons des personnes malades, isolées ou en difficulté et qui ont besoin d’aide rapidement. De nombreuses familles subissent les conséquences de la fermeture des associations alimentaires de solidarité et se retrouvent sans manger pendant plusieurs jours. En lien avec le CCAS, la vie associative, nous avons lancé un appel au bénévolat pour aider les agent·e·s municipaux volontaires à distribuer plus de 1 400 repas donnés par le département de la Seine-Saint-Denis.

Alors que le confinement devient de plus en plus pesant psychologiquement, le manque de lien social se fait ressentir. Tous les jours, les administrateurs de la page, avec l’aide d’une centaine d’habitant·e·s sur un groupe Watsapp, proposent des idées de lecture, des activités pédagogiques et ludiques pour les enfants, de l’aide aux devoirs avec des enseignants bénévoles, des recettes de cuisine, des concerts en direct avec des artistes ou des associations musicales de la ville ; et des concours de dessins sont organisés pour envoyer dans les EHPAD afin de créer du lien intergénérationnel.

Pour finir, tous les soirs à 20 heures et dans un quartier différent, nous organisons une séance en direct des applaudissements. Pour le 20e jour de confinement nous avons décidé d’organiser un concours de banderoles pour afficher notre soutien au personnel soignant, à toutes celles et tous ceux qui sont mobilisés pour la continuité du service public et aux employés privés mobilisés. Les quatre coins de la ville sont désormais aux couleurs de la solidarité et des messages politiques sont envoyés au gouvernement.

En ces temps de confinement, la solidarité est donc le maître-mot à Aubervilliers. Nous continuons de développer la page Facebook sur d’autres réseaux sociaux (Instagram, Snapchat, Twitter) et un blog a été créé pour toucher le maximum de personnes.

Malgré les manifestations, les interpellations quasi quotidiennes des élu·e·s communistes, et ceci depuis des décennies, au plus haut sommet de l’Etat pour dénoncer les inégalités que connait la Seine-Saint-Denis et qui aujourd’hui deviennent réelles aux yeux de toutes et tous, cette mobilisation populaire et de solidarité concrète ne doit pas être vaine. Elle doit continuer et être amplifiée afin de gagner ce dont nous avons le droit, c’est-à-dire purement et simplement l’égalité républicaine sur notre territoire. Portons haut et fort ce slogan : « La banlieue ne se plaint pas, elle porte plainte ! »

Aurélie Le Meur secrétaire de section d’Aubervilliers, membre du CN.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus