Publié le 11/05/2022 par PCF

Brouillard

« La réélection de Macron ne vaut rien s’il n’obtient pas une majorité à l’Assemblée dans six semaines » : c’est Le Figaro qui l’écrit (9 mai). Cette perspective a tout l’air de paniquer l’Élysée. « On est dans le brouillard total », dit un ministre (Le Parisien, 8 mai). Ce n’est pas le changement de nom (en catimini) du parti des marcheurs devenu « Renaissance » qui va clarifier les choses. « Bizarre, ça veut dire qu’on était mort avant ? Moi ça me fait pas bander », confesse « un très proche du président » (Le Parisien, 8 mai). Bref, le Macron « nouveau » (c’est ainsi qu’il s’est présenté dimanche) donne un peu l’impression d’être dans la panade.

Gérard Streiff