International publié le 14/05/2020

Cédric Herrou relaxé, le principe de fraternité reconnu

visuel_solidarite-migrants.jpg

Dans cette période bien trouble où nos libertés et la démocratie sont bien souvent confinées, une bonne nouvelle est venue de la cour d'appel de Lyon.

Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya, militant emblématique de la lutte pour les droits des migrants, a été relaxé après trois ans d'acharnement judiciaire, trois ans de procès et une saisine du conseil constitutionnel.

Cela représente non seulement une énorme victoire pour Cédric Herrou, pour les aides aux migrants mais aussi un énorme camouflet pour l'ex-préfet des Alpes-Maritimes (George-François Leclerc) et les élus LR et RN des Alpes-Maritimes (le député Eric Ciotti, le conseiller régional Philippe Vardon ...) qui n'ont jamais cessé de harceler, d'insulter, de condamner Cédric Herrou.

Les principes de fraternité et de solidarité ont enfin été reconnus.

Le Parti communiste français adresse toutes ses félicitations à Cédric Herrou pour cette victoire et pour la bataille qu'il mène depuis des années en faveur de l'accueil des migrants.

Cette reconnaissance de la solidarité doit pousser le gouvernement français à aller plus loin et à engager, comme le font certains pays européens dont le Portugal et l'Italie, la régularisation des personnes sans-papiers sur notre territoire.

Parti communiste français
Paris, le 14 mai 2020

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus