focus Publié le 29/04/2022 par PCF

Conférence de presse de Fabien Roussel - discussions législatives - 28 avril 2022

Conférence de presse – 28 avril 2022

Fabien Roussel

Nous voulions faire un point ce matin pour vous donner quelques informations nouvelles sur ces élections législatives.

L’espoir que nous voulons susciter à l'occasion de ces élections est notamment celui de pouvoir rassembler une majorité de députés de gauche afin de pouvoir changer la vie des Français dès le 1er juillet 2022.

Nous disons que c’est possible et que c’est toujours à portée de mains. Nous avons toujours cette ambition de réussir ensemble à faire gagner au moins 289 députés de gauche : insoumis, socialistes, communistes, écologistes.

Nous le disons à ce jour et nous disons en même temps qu’il faudrait que les discussions aboutissent un peu plus rapidement.

Nous disons qu’il faudrait qu'il y ait la même ambition partagée par tout le monde, une ambition de pouvoir créer les conditions d'une dynamique sur l'ensemble du territoire en faisant en sorte que chacune des forces, que nous appelons de nos vœux, à se retrouver rassemblées au sein d'une grande coalition de gauche, que chacune de ses forces se sente écoutée et respectée tant dans le contenu que dans la forme de ce rassemblement et dans leur représentation.

C’est ce que nous pouvons dire aujourd'hui au niveau des discussions que nous avons avec La France insoumise et que nous avons avec les autres forces.

C’est en ce sens que nous nous adressons, la direction du parti communiste français et son exécutif - qui s’est réuni encore ce matin, à la France insoumise, à celles et ceux avec qui nous discutons depuis plusieurs jours, pour leur dire qu'il faut créer les conditions de dépasser ce qui aujourd'hui ne nous permet pas d'aller plus loin et aussi loin que ce que nous, nous souhaitons.

Nous voulons véritablement, pour créer une dynamique efficace, que tout le monde s'y retrouve. C’est pour cela que nous souhaitons sincèrement pouvoir nous retrouver sur une plate-forme commune, un contrat de législature. Co-élaborer ensemble, respectant nos sensibilités et dépassant nos divergences.

Et apporter suffisamment d'éléments concrets pour que les Français, en votant pour des candidats qui se réuniraient sous ce rassemblement, voient directement leur vie changer dès le 1er juillet.

Nous avons donc fait cette proposition à La France insoumise, nous en parlons avec Europe Écologie - les Verts et le Parti Socialiste.

Ce principe d’un cadre commun, d’un contrat de législature, nous tient à cœur mais il ne pourrait pas être celui d'une seule force politique.

Il doit être celui dans lequel tout le monde se rassemble. Créer les conditions du rassemblement, c’est créer les conditions que nous soyons tous dans ce rassemblement et qu’il ne soit pas exclusif à une ou l’autre force, c'est que nous puissions tous additionner nos voix.

Jean-Luc Mélenchon a fait plus de 7 millions de voix. L'ensemble des autres candidats et moi-même en avons rassemblé plus de 3 millions. Et notre objectif est non seulement de les additionner mais même d’aller plus loin si nous voulons construire une majorité.

Aller plus loin veut dire susciter l'espoir, afficher notre détermination à être unis tous ensemble. Et si l’espoir est la condition de la victoire, il faut vraiment montrer que nous la voulons tous, cette victoire.

Et c’est pour cela que nous souhaitons aussi que l'ensemble des électeurs puissent se retrouver dans tous les départements de France, dans toutes les circonscriptions à travers ce rassemblement.

C’est donc de faire en sorte que nous soyons tous respectés et que ce rassemblement se construise dans le respect de nos différences.

Enfin, créer une dynamique partout sur l'ensemble du territoire, avec cet espoir, avec pour objectif de gagner 289 députés de gauche de toutes sensibilités, cela veut dire construire des candidatures au plus près du terrain et tenant compte des réalités locales, des personnalités locales et faire en sorte de construire ces candidatures les plus unitaires et les plus efficaces possibles.

C’est encore une fois le souhait que nous formulons. Si nous nous adressons aujourd'hui à La France insoumise en mettant par écrit nos ambitions pour notre pays, pour la France, et le plus rapidement possible, c’est parce que nous voulons afficher clairement notre volonté de surmonter tout ce qui peut aujourd'hui bloquer ou empêcher d’avancer plus vite.

Nous voulons véritablement surmonter toutes ces difficultés et faire en sorte que ces discussions avancent, progressent et surtout aboutissent.