Publié le 23/03/2022 par PCF

Débats, expos, gastronomie au menu de cette 10e édition de la Fête de l’Huma Landes

Une fois de plus, « les petites et grandes mains », l’investissement militant ont permis ce succès. Un petit village (environ 400 habitants), beau et très accueillant, a permis que se retrouvent pendant deux jours adhérents du PCF, citoyens de gauche, membres d’autres partis politiques. L’ambiance générale se devinait sur les visages dès l’entrée dans la salle des fêtes.

Eh oui, ils étaient heureux, les communistes de la section du Bas-Armagnac, d’accueillir dès vendredi soir près de 60 personnes pour participer au débat sur les enjeux de la santé. Pendant plus de deux heures, les échanges ont été riches. Maryse Montangon, responsable du secteur Santé du PCF, et Isabelle Taris, conseillère régionale de la Nouvelle-Aquitaine, ont animé le débat. C’est autour du programme des jours heureux qu’ont été évoqués ces enjeux, à partir de la situation vécue dans le monde rural.

Le choix de l’humain d’abord devrait être privilégié pour répondre à l’ensemble des problématiques, manque de médecins, formation aux métiers du soin, prévention… Débat passionnant et passionné.

Le lendemain, c’est Fabien Gay, sénateur et directeur du journal l’Humanité, qui était l’invité politique. L’homme du sud-ouest a su, lors du débat, développer l’enjeu de la présidentielle. Il a aussi consacré un long moment d’échange sur la guerre en Ukraine. L’enjeu immédiat étant de faire taire les canons et de gagner la paix. Là-aussi, le débat fut riche et passionné.

La centaine de personnes présentes a pu manifester son approbation sur les propos et propositions et également intervenir dans le débat. Chacune et chacun appréciant positivement la campagne de Fabien Roussel, son dynamisme, le contenu des propositions du programme des jours heureux. Et puis Fabien redonne de l’envie et du dynamisme au collectif communiste.

Beaucoup de personnes, non membres du PCF, présentes à cette matinée ont dit vouloir voter Fabien Roussel au regard de ce qu’il développe en pointant haut les valeurs de gauche et tout ce qui fait la vie de toutes et tous.

Oui, une très belle fête. Et pour ne rien gâcher, le partage de bons produits, d’excellentes agapes, et pour aider à la digestion un excellent breuvage du terroir.

L’initiative a permis le versement de 500 euros de souscription à l’Huma.

Rendez-vous a été pris pour l’an prochain. Merci aux artisans du PCF de la section du Bas-Armagnac.

Alain Baché

secrétaire départementalmembre du CN