En Haute-Garonne, les communistes lancent la campagne de solidarité avec Cuba !

Vendredi 1er décembre, plus de 80 personnes se sont réunies pour la soirée de lancement de la campagne de solidarité avec Cuba dans le cadre de l’Université d’automne de la fédération. Pour l’occasion, nous avons reçu André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme et président du groupe GDR à l’Assemblée nationale, venu nous présenter son ouvrage Cuba, une étoile dans la nuit publié en septembre aux éditions Le Temps des cerises.

Ce livre qui se donne pour ambition d’interpeller les consciences sur la situation actuelle à Cuba prend la forme d’un véritable témoignage. Résultat de l’expérience du député, président du groupe d’amitié entre les deux pays, et de ses nombreuses visites, l’ouvrage alerte quant à la situation de crise que connaît aujourd’hui le peuple cubain. Peut-être la pire depuis la période spéciale en temps de paix, qui succède à la chute de l’Union soviétique.

Pour André Chassaigne, les 60 années de blocus économique imposé par les États-Unis et la multiplication des lois contraignantes étranglent le peuple cubain et constituent un acte criminel. Pourtant, depuis 1992, une majorité de pays adoptent chaque année à l’Onu une résolution condamnant l’embargo américain et exigeant sa levée. Pas de quoi affoler l’administration américaine qui profite du caractère extraterritorial de ses lois pour imposer au monde entier sa volonté de faire tomber le régime socialiste.

Chaque jour, le blocus se traduit par l’inaction et le silence des gouvernements français successifs, incapables de défendre leurs souverainetés face aux politiques impérialistes des États-Unis. L’Union européenne s’est pourtant dotée, depuis le 22 novembre 1996, d’une législation pour se protéger de l’extraterritorialité des lois américaines.

Une situation rappelée les 16 et 17 novembre dernier, à l’occasion du Tribunal international contre le blocus réuni au siège du Parlement européen à Bruxelles, et auquel les communistes et les associations de solidarité ont vivement participé.

Quoiqu’il en soit, la présentation d’André Chassaigne s’est conclue par des discussions franches autour des conséquences du blocus, de l’expérience socialiste à Cuba, et bien sûr des différents leviers possibles pour animer la campagne et faire vivre la solidarité ! À ce titre, Cuba, une étoile dans la nuit constitue un formidable outil militant, de formation et de conscientisation à destination du grand public.

En Haute-Garonne, les communistes travaillent à leur feuille de route pour faire vivre la campagne. Action médiatique pour condamner le blocus et retirer Cuba de la liste des États finançant le terrorisme, rencontre publique, formation des militants, mais surtout : récolte de matériel et actions de solidarité concrète ! Plusieurs pistes semblent se dégager.

Du fait de la situation économique, les Cubains rencontrent plusieurs difficultés autour de l’exercice des sciences fondamentales à Cuba. Nous travaillons un projet de récolte et d’envoi de matériel scientifique de seconde main aux côtés du Conseil de recherche Felix Varela créé en juillet, afin de soutenir et développer ce secteur important.

De même, les Jeunes communistes et leur branche étudiante travaillent à un projet de coopération entre l’Université Toulouse II et la faculté de La Havane. L’Université Jean-Jaurès, réputée pour la grande qualité et le sérieux de son département d’étude hispanique et hispano-américaine et ses laboratoires de recherches, pourrait à ce titre envoyer un message fort en permettant de désenclaver les recherches sur Cuba en France et de contourner les politiques d’isolement prônées par les États-Unis.

Enfin, plusieurs projets de coopération institutionnels se profilent. Dans la perspective de l’organisation de la Biennale cubaine en partenariat avec l’ambassade de France à Cuba et prévue pour novembre 2024, un projet culturel polyphonique qui se déroulerait entre Toulouse et La Havane pourrait voir le jour.

Bastien Bonnargent

Article publié dans CommunisteS, numéro 975, du 6 décembre 2023.