Publié le 17/08/2022 par PCF

Faisons de la nouvelle édition de la Fête un événement exceptionnel de la rentrée politique

Les 9, 10 et 11 septembre prochains.

Cela repose beaucoup sur chacune et chacun d’entre nous.

Avec bien sûr, un nouveau site et un beau défi à relever pour les équipes de la fête et pour les militants, bâtisseurs et animateurs de la fête pendant tout son déroulement.

Avec également, un contexte de crise très préoccupant par la multiplicité de ses formes : crise économique, sociale, crise climatique, crise énergétique, alimentaire … et par la violence de ses conséquences pour notre peuple et pour le pays.

Avec enfin, un contexte politique issu des élections présidentielle et législatives et l’ambition de Macron de mettre en œuvre son projet dans le cadre d’une recomposition de l’Assemblée nationale, où la gauche a renforcé sa présence avec la coalition de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale, mais où les forces de droite et d’extrême droite disposent de 3/4 des sièges.

D’ores et déjà, nous avons lancé notre campagne d’été pour répondre aux urgences du pays, avec les matériels militants du parti, dont celui pour la défense du pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires.

Sur ce sujet, les parlementaires communistes sont à l’offensive, à l’Assemblée et au Sénat.

Et plus que jamais, l’intervention et la mobilisation populaire vont être décisives.

Elles sont incontournables pour construire, dans le même mouvement, les conditions solides et durables d’une alternative politique de gauche, qui s’attaque enfin aux causes de cette crise multiforme du capitalisme.

De nombreuses luttes se déroulent en ce moment même dans les entreprises et les services publics, parfois avec des succès, avec l’exigence qu’un projet politique leur donne des perspectives.

Et les communistes ont une grande responsabilité dans cette période pour nourrir cette intervention populaire, pour donner confiance au mouvement social, pour mener la grande bataille d’idées qui permette de renouer avec la perspective d’un véritable changement de majorité et de politique. Face aux idées de renoncement, aux projets de division et de haine, remettons dans les têtes les idées révolutionnaires et ce bel horizon des Jours heureux !

Dans ce contexte, la fête de l’Humanité, premier événement politique de la rentrée, a évidemment une importance toute particulière.

Adressons-nous largement aux syndicalistes, aux progressistes, aux citoyen·nes qui s’interrogent sur l’avenir de notre société, à toutes celles et ceux que nous avons rencontrés pendant la campagne de la présidentielle et des législatives, à participer à la Fête de l’Humanité au Plessis-Pâté / Brétigny-sur-Orge.

Ils y partageront des moments de fraternité comme nulle part ailleurs, des temps de débat politique très riches, participeront directement à la construction de ce rassemblement populaire agissant pour résister et pour que la gauche devienne enfin majoritaire dans le pays.

Et évidemment, ils pourront assister à des évènements musicaux de qualité, avec un plateau encore une fois exceptionnel.

Pour ces raisons, j’appelle chacune, chacun à œuvrer pour faire de cette nouvelle fête une grande réussite populaire et politique.

Cela passe dans un premier temps par acheter et faire acheter le bon de soutien à la fête à 35 euros, qui donne accès à ce grand événement et à faire de cet été un grand moment de rencontre et de mobilisation communiste.

Pour ce faire, tu peux contacter ta section ou ta fédération.

Fabien Roussel

Secrétaire national du PCF