Publié le 18/01/2023 par PCF

Hôpital public : Stop à la folie des fermetures et la baisse des moyens

Malgré la pandémie qui nous a frappés en 2020, partout en France les fermetures des hôpitaux continuent !

Si nous avons pu faire face à la pandémie ce fut grâce à l’investissement de nos personnels soignants qui sortent aujourd’hui exsangues à cause des moyens humains et financiers qui ont fait défaut.

C’est notre santé qui est en danger avec un accès aux soins qui se réduit jour après jour comme peau de chagrin !

Sous le dernier quinquennat, plus de 17 000 lits ont été fermés dont 5 400 en 2020 en pleine pandémie ! Depuis 2008, c’est 10 000 postes qui ont été supprimés par an !

Nous avons besoin d’une mobilisation unitaire de toutes les organisations politiques, syndicales, associatives, citoyennes pour la défense de nos hôpitaux et structures de santé.

Le département de l’Essonne n’échappe pas à la règle avec trois hôpitaux de proximité : Juvisy, Longjumeau et Orsay qui sont démantelés par leur fusion sur le plateau de Saclay, tout comme la restructuration de Centre hospitalier Sud Francilien de Corbeil, la fermeture des services d’urgence et des maternités entre autres.

Nous avons été plus de 90 000 Essonnien·ne·s à signer la pétition contre ces projets avec le Comité de défense, et à leurs côtés les militant·e·s et élu·e·s communistes.

Il est temps de dire stop !

Face à la colère qui ne cesse de grandir dans les établissements sanitaires et sociaux, le personnel et les usagers exigent l’arrêt des fermetures, la réouverture des lits fermés et l’accès pour toutes et tous à l’offre de soins publics.

Le PCF propose un grand service public de santé et d’action sociale :

  • L’arrêt des restructurations hospitalières
  • L’embauche de 300 000 emplois dans le secteur
  • L’augmentation généralisée de tous les salaires des professionnels
  • La création d’Ehpad publics. 

Amadou Deme

secrétaire départemental de l’Essonne

membre du CN