International Publié le 28/02/2020 par PCF

Inde: Stop aux attaques orchestrées par les milices d'extrême droite

Les macabres attaques orchestrées par les milices d'extrême droite dans les quartiers à majorité musulmane au nord-est de New Delhi ont fait 34 morts et 330 blessés.

Durant trois jours, alors que Donald Trump était accueilli avec tous les honneurs par le Premier ministre Narendra Modi, les partisans de la réforme sur la citoyenneté liés au BJP, parti au pouvoir, et au RSS, organisation de l'extrême droite hindoue dont est issu le Premier ministre, ont brutalisé et assassiné les citoyens musulmans, incendié leurs magasins, leurs voitures, leurs appartements et ont mis à sac une mosquée sous les regards complaisants de la police.

Ce climat de violence est le résultat de la politique xénophobe et raciste menée par le gouvernement Modi-Shah. Les mobilisations contre la réforme de la citoyenneté qui durent depuis début décembre 2019 sont de plus en plus souvent réprimées par des milices qui bénéficient d'une entière impunité.

Le Parti communiste français condamne fermement les actes de violence et les connivences avec les plus hautes autorités de l’État, à l'encontre des citoyens musulmans mais aussi des dalits et de tous les manifestants pacifistes qui s'opposent aux politiques discriminatoires et fascistes de Modi.

Le PCF est aux côtés des communistes indiens et de tous les progressistes qui se battent contre les logiques ethniques et confessionnelles du pouvoir indien et les assure son plein soutien.

Parti communiste français
Paris, le 28 février 2020

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus