Publié le 23/06/2021 par PCF

Le MJCF diffuse les matchs de l’euro

L’accès aux sports et à la culture sont trop souvent perçus comme secondaires. Ce sont pourtant des activités essentielles dans la construction et l'épanouissement des individus. Le sport et la culture ne se contentent pas d'inculquer des performances, elles sont au cœur de l'épanouissement des jeunes. Apprendre à se connaître, se réaliser, faire naître des vocations, avoir une activité physique, l’apprentissage de l'altérité, de son corps mais aussi de valeurs et une culture… Les vertus semblent infinies et sont essentielles dans la construction de chaque jeune.

Pourtant, dans la dernière période, leurs accès ont été compromis par les mesures sanitaires. Nous ne pouvons pas encore prendre la mesure sur le long terme de l'impact de ce recul des activités sportives et culturelles dans la construction des individus. Mais ceux-ci s’annoncent colossaux. Nous pouvons déjà remarquer les premiers effets, notamment physique et mental sur les jeunes. Moins confrontés aux autres, isolés, de nombreux jeunes sombrent dans une détresse psychologique. Au-delà de l'aspect médiatique, ce recul des pratiques risque de créer de lourdes conséquences sur le temps long. Mais il ne s’agit pas pour autant de revenir à la période pré-Covid. Déjà avant la pandémie tous les jeunes n’y avaient pas accès. Il faut que cela cesse.

Sur le sport, certains y compris à gauche laissent sous-entendre que seule la pratique sportive importe. Pire, la compétition de haut niveau devrait cesser. Ils sont bien souvent plus prompts à dénoncer le sport de haut niveau que les pratiques culturelles professionnelles. Mais tout comme le cinéma, le théâtre ou encore les ballets de danse, la diffusion du sport et des compétitions de haut niveau est un sujet central.

À l’heure de la pandémie où les stades sont inaccessibles et où l’image du sport a été souillée par différents scandales (Media pro, super ligue…), la diffusion des compétitions de haut niveau est un sujet central. Si nous voulons inciter le maximum de jeunes à reprendre des activités sportives dans les clubs, il faut rendre accessibles ces compétitions au plus grand nombre.

Combien de jeunes ont décidé de s’inscrire dans un club de football après avoir vu l’épopée de l'équipe de France en 1998, 2006, 2018, ou en voyant l’équipe de France féminine mettre en difficulté celles des USA lors de la coupe du monde 2019 ? L’élan populaire, la compétition de haut niveau, le beau jeu font rêver et vibrer des générations entières. Continuons de pouvoir faire rêver les jeunes comme les moins jeunes.

C’est pour répondre à ce bel objectif mais aussi pour se retrouver, créer des moments fraternels et festifs que de nombreuses fédérations du MJCF ouvriront en grand leurs portes cet été pour organiser des projections des matchs de l’euro.

Alors que l’isolement de la jeunesse à été un marqueur de cette année, il est temps de renouer les liens. Le sport est un élément idéal pour favoriser le partage. L’euro de football est une occasion de renouer les liens mais aussi de permettre de débattre et d'échanger.

Nous souhaitons politiser ces événements. Ces moments de convivialité doivent être l'occasion pour inviter les jeunes à s’exprimer, découvrir nos propositions, commencer à s’organiser et nous rejoindre. Avec la projection le thème du débat est tout trouvé : l’accès aux loisirs culturel et sportif. Comment favoriser l’accès à la culture pour tous ? Quelle politique sportive dans les établissements scolaires ? Pourquoi proposer des tarifications sociales ?

Ces projections de matchs marquent le début de la période estivale. Tout au long de l’été, le MJCF multipliera ce genre d’actions. Des fédérations feront vivre la solidarité à travers des journées à la mer ou des bourses aux livres ; d’autres organiseront des concerts et des tournois sportifs. L’objectif ? Permettre aux jeunes d’accéder aux loisirs, au sport, à la culture. Le gouvernement ne le fait pas ? Eh bien le MJCF le fait !

Léon Deffontaines, secrétaire général du MJCF