Publié le 17/08/2022 par PCF

Le Travailleur de la mer à Lesconil

Samedi 23 juillet, sur le port de Lesconil, la fête de la section bigoudène du PCF a connu un grand succès, rassemblant un millier de personnes pour un souper marin accompagné par les chants de Barababord et le rock bigouden d’Orphée.

Une cinquantaine de bénévoles ont pris part au montage des stands et à la préparation des moules-frites, saucisses, fars et kuigns, spécialité bigoudène de crêpe épaisse.

On pratique ici les circuits courts avec aliments et savoir-faire locaux pour un moment de plaisir, de convivialité, de fraternité partagé entre amis ou en famille après 2 années d’interruption dues au Covid.

Soirée accessible à tous, entrée gratuite, dégustations à des tarifs imbattables, une vraie fête populaire, ainsi que le dit la secrétaire de section Maryse Rousseau à une vacancière étonnée de découvrir kuigns et fars maison à un euro !

Fête politique, dans cette terre de luttes et de résistance.

Comme en 1926-27 avec la grève des ouvrières sardinières popularisée par une célèbre affiche d’Alain Le Quernec les représentant avec coiffes bigoudènes et drapeaux rouges, et qu’évoque le beau livre-CD « Le chant des sardinières » de Marie-Aline Lagadic et Klervi Rivière. Lutte si emblématique que des groupes bigoudens participant au dernier festival de Cornouaille à Quimper ont défilé avec des drapeaux rouges, Ouest-France titrant « Au festival de Cornouaille les bigoudènes chantent l’Internationale » !

Terre de résistance au nazisme qui honora il y a un mois les 15 résistants de Lesconil fusillés en juin 1944 sur les dunes de la Torche, le plus jeune avait 17 ans.

Gaston Balliot qui a tant fait pour la mémoire de la résistance bigoudène était au stand de la fête, à ses côtés un grand témoin d’un autre combat, contre l’apartheid et pour la libération de Mandela, notre amie Jacqueline Derens avec ses livres.

Des combats, il y en a beaucoup à mener aujourd’hui.

Pour le pouvoir d’achat et les salaires, pour lesquels les députés communistes bataillent actuellement avec les autres députés Nupes.

Pour nos hôpitaux publics en état d’urgence. Manque de moyens humains et financiers, soignants épuisés, patients en souffrance, difficultés de recrutement comme jamais dans la santé et le médico-social, fonctionnement en mode dégradé, ainsi les Ehpad publics ont arrêté les admissions. Insupportable !

La section PCF faisait signer une pétition adressée à la députée macronienne de la circonscription, réélue en juin avec juste 27 voix d’écart, pour exiger un plan d’urgence pour les hôpitaux publics et Ehpad.

Et bien sûr la jeunesse avait toute sa place dans la fête. Le secrétaire des JC du Finistère, Enzo De Gregorio, très applaudi, évoqua dans son intervention la situation des jeunes après 5 ans de Macron-Blanquer, leurs aspirations, leurs besoins, leurs combats, et rendit hommage aux pompiers encore mobilisés dans les monts d’Arrée.

Rendez-vous est donné pour la fête de Loctudy au mois d’août !

Yvonne Rainero