International Publié le 19/02/2020 par PCF

Ntumbo / Cameroun : Toute la vérité doit être faite sur le massacre de Ngarbuh

Le Cameroun ne cesse de s’enfoncer dans une crise multiforme avec de nombreux foyers de tension militaire.

Les tragédies se multiplient, comme en témoigne l'attaque le 14 février 2020, dans le nord-ouest anglophone du pays, au cours de laquelle 22 civils, dont 14 enfants et des femmes ont été tués par des hommes armés.

Le Parti communiste français (PCF) condamne avec la plus grande fermeté cet acte criminel et s’incline devant la mémoire des disparus.

Le PCF soutient la demande d'une enquête indépendante, impartiale et exhaustive sur les faits du 14 février intervenus à Ngarbuh, quartier du village de Ntumbo (Cameroun).

Le PCF demande au ministère français des Affaires étrangères que la France, alliée indéfectible du dictateur Paul Biya au pouvoir depuis 38 ans, agisse maintenant en faveur des droits élémentaires et d’un dialogue politique inclusif et démocratique au Cameroun.

Parti communiste français,
Paris, le 18 février 2020

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus