Publié le 16/11/2022 par PCF

Qatar 2022 – Action coup de poing devant la FFF

Les jeunes communistes interpellent le président Noël Le Graët sur son silence, en déployant un maillot de football géant devant le siège de la FFF.

À moins de 24 heures du décollage des Bleus pour le Qatar et à une semaine de leur premier match, les jeunes communistes interpellent Noël Le Graët et la FFF sur leur silence vis-à-vis de ce qu’il se passe au Qatar.

« Qatar, assassins, FFF silence complice », « Rendez-nous le foot ! », pouvait-on entendre mardi 15 novembre, en présence du député communiste Jean-Paul Lecoq. Lors de son discours, le secrétaire général du MJCF Léon Deffontaines a réclamé la démission du président de la FFF.

L’organisation de cette Coupe du monde est un scandale à plus d’un titre : morts sur les chantiers, non-respect des droits de l’homme, liens avec le terrorisme islamiste, scandale environnemental, calendriers sportifs délirants… Cette Coupe du monde est le symbole d’un sport professionnel qui fait passer les intérêts financiers et géopolitiques au-dessus des intérêts sportifs.   

L’équipe de France, championne du monde en titre, porte-parole de la France et de ses valeurs durant les quatre prochaines semaines, ne peut rester muette face à la dénaturation du football.

À l’heure actuelle, huit fédérations de football participant à la Coupe du monde ont d’ores et déjà demandé publiquement des comptes à la FIFA sur l’indemnisation des travailleurs des chantiers de la Coupe. Le silence de l’équipe de France et du président de la FFF sur ce sujet est insupportable.

Parce que nous aimons le football et que nous voulons le rendre aux supporters et aux joueurs, nous disons à ce que la Coupe du monde au Qatar soit la der des der, plus jamais !

Les jeunes communistes demandent la démission de Noël Le Graët de la présidence de la FFF ; l’organisation d’une action par les joueurs pour interpeller la FIFA sur l’indemnisation des ouvriers et le respect des droits de l’homme ; l’organisation d’une conférence mondiale sur le choix des lieux des compétitions internationales.

Assan Lakehoul