International publié le 23/12/2020

Turquie : Inacceptable condamnation de la députée HDP Leyla Güven à 22 ans de prison

visuel_LG.jpg

La dictature de R.T. Erdogan ne connait aucun répit. Elle vient de condamner Leïla Güven à 22 ans de prison.

Co-présidente du Conseil social démocratique (DTK), Leyla Güven avait, pendant de longs mois en 2018, fait une grève de la faim pour s’insurger contre les conditions de détention du dirigeant kurde Abdullah Ocalan.

Femme de paix, inépuisable défenseure des droits humains, L. Güven avait été élue députée de la circonscription d’Hakkari puis déchue de son mandat. R.T. Erdogan la poursuit de sa haine comme tout.e.s les élu.e.s du Parti démocratique des peuples (HDP) et tous les démocrates de Turquie.

Le Parti communiste français (PCF), présent à sa libération de la prison de Diyarbakir en novembre 2019 avec Lydia Samarbakhsh, responsable à International du PCF, et Sylvie Jan, puis, en février 2020 représenté par le sénateur Pierre Laurent et Lydia Samarbakhsh au Congrès du HDP, avait alors exprimé de vive voix à Leyla Güven l'entière solidarité et le soutien sans faille des communistes de France dans sa lutte pour la démocratie, la justice et la paix.

Le PCF réaffirme ici sa solidarité et dénonce avec force cette nouvelle atteinte aux droits les plus élémentaires des peuples et des kurdes de Turquie et de leurs représentant.e.s démocratiquement élu.e.s.

Le PCF renouvelle son appelle à la mobilisation de l'ensemble des forces disponibles pour faire grandir un large et puissant mouvement de solidarité avec les peuples et démocrates de Turquie pour la libération de tous les prisonniers politiques.

La France doit condamner et sanctionner le régime d’Ankara et apporter son soutien aux forces démocratiques qui, en Turquie mais aussi en France, luttent pour dire #StopErdoghan !

Parti communiste français
Paris, le 22 décembre 2020