International publié le 25/09/2020

Turquie: Nouvelle vague d'arrestations contre les forces démocratiques

La Turquie est plongée dans une crise économique sans précédent qui ne cesse d’accroître les difficultés de la population et R.T. Erdogan a préféré s'engager dans une double fuite en avant.

Il déploie un expansionnisme belliciste en Syrie, en Irak, en Libye et en Méditerranée orientale dans la perspective d’exacerber le sentiment nationaliste et de masquer les échecs politiques des islamo-conservateurs au pouvoir. Il poursuit d’autre part une répression terrible contre toutes les forces démocratiques de Turquie qui résistent à la dictature. Plus de 150 000 opposants croupissent dans les prisons depuis 2016.

Le tyran d’Ankara vient de lancer une nouvelle vague d’arrestations contre le Parti démocratique des peuples (HDP) en incarcérant 82 de ses membres dont le maire de Kars.

R.T. Erdogan poursuit de sa haine le HDP, cette force pacifique qui l’a mis en minorité en 2015 et qui a contribué à faire tomber de nombreuses municipalités AKP. Ses maires sont révoqués et ses parlementaires, dont Selahattin Demirtas, jetés en prison. R.T. Erdogan bafoue tous les droits humains et menace la paix régionale.

La France et l’Union européenne se doivent de condamner et sanctionner avec fermeté et sans équivoque ce régime dangereux.

Le Parti communiste français (PCF) exprime toute sa solidarité avec les forces démocratiques de Turquie et se tient au côté du HDP pour faire triompher la justice, la démocratie et la paix.

Parti communiste français,
Paris, le 25 septembre 2020