Publié le 18/05/2022 par PCF

Une campagne de propositions et d’échanges

Bouches-du-Rhône, 13e circonscription

Affluence impressionnante lors de la réunion constitutive du comité de soutien de Pierre Dharréville et Magali Giorgetti, à Martigues. Hanane Touach, présidente d’un club sportif, prend la parole pour les droits des femmes. Alain Audier évoque les enjeux industriels et ceux de la santé au travail. Mathieu Frantz veut croire en une jeunesse qui aspire encore à un futur où justice sociale et écologie seront mises sur le devant de la scène…


Plus de mille personnes ont, depuis, rejoint le comité de soutien et les initiatives se multiplient, tandis que les candidats se démultiplient. Le porte-à-porte a déjà commencé dans les quartiers populaires, les rencontres se poursuivent sur les marchés provençaux, et dans chaque ville de la circonscription s’organise un « Rendez-vous pour vivre bien ». C’est leur slogan : « Ensemble, vivre bien ». Cela peut paraître ordinaire, banal, expliquent les candidats, mais si ça l’était, ça se saurait… Vivre bien, ce sont les salaires en pensions, la sécurité sociale, les services publics… L’hôpital est au cœur des attentions, tout autant que l’école. Les mobilisations émergent un peu partout contre les fermetures de classes et le manque de remplaçants après une période de pandémie éprouvante.


Le bilan de député, un document de 34 pages retraçant son action locale et nationale, est diffusé par les militantes et les militants. « Ce bilan, c’est un peu le vôtre, répète Pierre Dharréville. Les victoires, nous les avons obtenues ensemble. » Le Centre AFPA d’Istres était menacé de fermeture, il est en train de reprendre vie. Une dynamique est enclenchée autour de la réhabilitation de l’étang de Berre. Le congé de proche aidant est désormais indemnisé. L’hôpital va connaître de nouveaux investissements… À Port-Saint-Louis du Rhône, lors du premier rendez-vous, les sujets fusent : le rail, l’enseignement supérieur, la pauvreté. Il en est de même à Port-de-Bouc quelques jours plus tard : l’énergie, l’enseignement professionnel…


C’est une campagne de propositions et d’échanges, où il s’agit de faire grandir l’espoir d’un changement. Pour cela, il faut une nouvelle majorité, que peut permettre l’alliance constituée au sein de la nouvelle union populaire écologiste et sociale. Sur les murs, c’est un rassemblement populaire qui s’affiche : les candidats sont entourés d’une foule d’habitantes et d’habitants. Une deuxième affiche montre Pierre Dharréville et Magali Giorgetti en plein échange avec ce sous-titre : « À vos côtés ». Les militantes et les militants rapportent les témoignages qu’ils recueillent sur ces élus appréciés pour leur engagement sans relâche et leur proximité. Les échanges se poursuivent avec les associations. Nombre de syndicats disent combien le travail avec leur député a été précieux.


Les prochains rendez-vous se préparent dans chaque ville avec le comité de soutien, avant le grand meeting final au théâtre de verdure de Martigues, le 9 juin prochain.