Publié le 10/11/2021 par PCF

21 novembre à Paris – Initiative sur l’emploi, les fédérations au rendez-vous !

Un moment-clé de la campagne

L’enjeu de l’emploi, et par-dessus tout un emploi décent qui permet de vivre dignement, est central dans notre campagne présidentielle, à un moment où nous aspirons à sortir enfin de la crise sanitaire, économique et sociale que nous vivons depuis plus d’un an et demi. Cette grande initiative sera donc un moment charnière de la campagne que mène Fabien Roussel et elle nous permettra de donner un nouvel élan à la mobilisation des camarades.

C’est d’ailleurs pour cela que nous avons souhaité mener la bataille de l’emploi en impliquant d’abord les fédérations et les sections à travers la semaine de mobilisation pour l’emploi qui a eu lieu du 9 au 16 octobre. Les camarades se sont pleinement emparés de cette semaine (voir CommunisteS n° 877) et sont allés au contact des travailleur·ses sur leur territoire pour porter nos propositions. Toutes les initiatives prises lors de cette semaine seront autant de points d’appui pour organiser la grande initiative du 21 novembre et pour nourrir notre programme.

Des objectifs ambitieux

Pour faire de cette journée une belle réussite, la Vie du Parti a fixé des objectifs de participation ambitieux à chaque fédération et nous espérons réunir au moins 2 000 camarades et sympathisant·e·s sur la place de Stalingrad. Si le déplacement sur une seule journée n’est pas évident pour certaines fédérations, toutes sont conscientes de la nécessité de se retrouver entre camarades sur cette journée de mobilisation et de donner un bel élan à notre campagne présidentielle. Elles sont donc en train de s’organiser pour faire venir le plus de camarades possible, notamment en s’entraidant pour remplir des bus ou en organisant des covoiturages au niveau départemental.

Cette journée n’est pas réservée aux seul·e·s militant·e·s communistes. Nous souhaitons également y faire participer les syndicalistes qui se battent pour la préservation de leurs emplois et de leurs entreprises et que les camarades ont rencontrés lors de la semaine pour l’emploi. La place de Stalingrad étant un carrefour dans la ville de Paris, nous espérons également pouvoir toucher un grand nombre de personnes extérieures au Parti, mais qui pourraient être intéressées par les propositions que nous défendons. Ce rendez-vous pourrait donc également être le démarrage de notre campagne de renforcement, puisque nous nous sommes fixé comme objectif 10 000 adhésions supplémentaires au cours de la campagne.

Léna Mons