Publié le 13/10/2021 par PCF

Soutien aux salariés de la Centrale de Gardanne (Fabien Roussel)

J'apporte mon soutien aux travailleurs de la centrale de Gardanne, qui ont décidé de mettre la centrale, leur outil de travail, sous leur protection, face au à l'entreprise de désorganisation orchestrée par le groupe GazelEnergie, avec le soutien implicite de l'État.

Alors que des projets industriels existent pour conforter l'avenir du site et répondre ainsi aux besoins énergétiques des populations, du tissu économique et du territoire, la suppression massive d'emplois conduit à affaiblir le site, notamment en empêchant la Tranche 4 Biomasse de fonctionner et d'assurer la sécurité pour les salariés comme pour les riverains.

L'intervention des salariés et de leurs organisations syndicales pour protéger leur outil de travail et un maillon essentiel de la production d'énergie, est dans ce contexte un acte d'utilité publique.

L'État et le Président de la République, qui vient par ailleurs de communiquer sur ses ambitions pour la filière énergétique dans le cadre de son « plan de relance », ne peuvent pas alimenter un double jeu, en s'en remettant à la stratégie financière d'un propriétaire privé, qui fait son fonds de commerce de la reprise de centrales et de suppressions massives d'emplois pour les accompagner.

L'heure n'est pas aux coups tordus contre l'emploi. Face aux défis climatiques et sociaux, intimement liés, elle est au contraire au déploiement de projets industriels ambitieux, s'appuyant sur la création d'emplois, la valorisation des savoir-faire et des compétences humaines, la formation des salariés et sur la satisfaction des besoins en énergie des populations et des territoires. Cette situation illustre une nouvelle fois le besoin d'un service public de l'énergie sous maîtrise des salariés et des citoyens, qui se donne pour objectif la réponse aux besoins sociaux et au défi climatique.

Fabien Roussel

Secrétaire national du PCF