Publié le 18/09/2020 par PCF

Côte d'Ivoire : stopper la spirale violente d'Alassane Ouattara

La liste des atteintes aux libertés fondamentales est de plus en plus longue à l'approche des élections présidentielles annoncées en octobre prochain.

Violation de la Constitution par le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, Conseil Constitutionnel à la botte du pouvoir qui invalide des candidatures significatives, dont celle de l'ancien président Laurent Gbagbo, manifestations interdites, répression meurtrière de l'expression démocratique, emprisonnements et enlèvements de militants et de dirigeants politiques et de la société civile comme tout dernièrement Justin Koua, secrétaire général adjoint et porte-parole du Front populaire ivoirien, et Pulchérie Gbalet, présidente d'Alternative citoyenne ivoirienne, agression à l'arme blanche du leader de la Coalition des Indignés, Samba David…

Même l'Assemblée parlementaire de la Francophonie, peu habituée aux critiques vis-à-vis du régime ivoirien, exprime sa vive préoccupation face au sort des parlementaires de l'opposition incarcérés en Côte d'Ivoire. Alassane Ouattara et sa petite clique corrompue sont prêts à tout pour garder le pouvoir et leurs prébendes. De plus en plus isolé à l'intérieur, son régime devient aussi, tel un prédateur blessé, de plus en plus violent, y compris et surtout en utilisant des délinquants.

Face à cette situation, le silence assourdissant de la France est intolérable et ne peut être vu que comme un soutien à un régime qui lui sert de relais et dont les cadeaux aux multinationales sont légion. La mobilisation démocratique doit se poursuivre en Côte d'Ivoire et dans les autres pays, dont la France, pour éviter un bain de sang et respecter les droits démocratiques des Ivoiriens.

Le PCF appelle le gouvernement français à changer d'attitude envers l'actuel chef de l'Etat que la France de Sarkozy avait installé par les chars. A défaut et compte tenu de la position violente et extrémiste du régime ivoirien, le pire est à craindre.

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus