Publié le 16/02/2022 par PCF

Après Marseille, la dynamique Roussel

"Le premier meeting national de Fabien Roussel à Marseille a été une belle réussite, grâce à l'implication des camarades des Bouches du Rhône et à la participation massive des camarades des fédérations ! Les retours jusqu'à présent ont tous été positifs, que ce soit chez nous, dans les médias ou sur les réseaux sociaux, où beaucoup s'accordent à dire que Fabien incarne un retour de la gauche à ses valeurs populaires."

La mobilisation sur la campagne était déjà bien engagée avant ce meeting, on ne peut que croire qu'elle va continuer à s'amplifier, notamment quand on voit la progression de nos résultats dans les sondages. Point par point, on voit que les propos de Fabien et le travail des camarades sur le terrain permet de parler à nouveau à des gens qui s'étaient éloignés de nous, faute de présenter une alternative crédible à gauche. Comme le disait le MEDEF, "on ne fait pas la même politique avec un PCF à 20 % et un PCF à 10 %". Pour construire les jours heureux, attachons nous donc à redevenir cette force politique qui compte dans le paysage français, et à le rester après les campagne présidentielle et législative." Léna Mons

Nicolas Cossange, secrétaire départemental de l’Hérault : « Ce meeting est indubitablement le début de quelque chose. On ne fait définitivement pas la même politique quand le PCF est présent, surtout quand les planètes s’alignent comme dimanche : un bon candidat, juste dans le ton, un bon programme qui a les pieds dans le réel, les mains dans le cambouis et la tête dans les étoiles, et une bonne mobilisation militante nourrie de l’espoir des Jours heureux. PCF is back, maintenant en avant ! »

Pierre Daspre, secrétaire départemental du Var : « Trois bus varois + covoiturage se sont déplacés à Marseille avec des militants très motivés. En effet, dans le Var cela fait des années que les adhérents se sont prononcés pour une candidature communiste à l’élection présidentielle et ont arrêté une stratégie d’effacement du Parti. Après la montée sur Paris le 21 novembre de trente Varois et le meeting réussi place Stalingrad, il fallait entrer dans une nouvelle phase plus intense de la campagne. C’est fait de belle manière avec ce meeting très dynamique. Bravo aux camarades qui ont travaillé à la logistique. Les anciens se sont rappelés dans le bus le meeting de Georges Marchais au vélodrome. Il faut poursuivre et amplifier encore davantage la campagne par des meetings nationaux et par une présence maximale de proximité. Les militants varois sont déterminés pour que nos propositions progressent, que la candidature de Fabien soit davantage connue et que le score du PCF dépasse largement les 5 % le 10 avril prochain ! »

Patrice Muzard, secrétaire départemental de la Haute-Saône : « J’ai trouvé de la fraîcheur dans les propos de Fabien Roussel, de la fraîcheur dans son attitude samedi à la Fédération des Bouches-du-Rhône et j’ai ressenti une force dans les jeunes venus de Paris pour aider, ainsi qu’au meeting, où des gens chantaient dehors. »