Publié le 13/07/2022 par PCF

Avignon 2022

Après la séquence électorale que nous venons de vivre, la présence du PCF au Festival d'Avignon – le retour, devrait-on dire, puisque 2020 et 2021 s'étaient trouvées « neutralisées » par la pandémie – revêt une certaine importance. La victoire relative de la gauche mais a contrario l'arrivée d'un contingent inédit de députés d'extrême droite à l'Assemblée nationale nous confère une responsabilité particulière.

Nous n'avons d'autre choix que l'union, dans la réaffirmation de l'urgence culturelle, non moins prégnante que l'urgence écologique ou l'urgence sociale et économique. La Nupes s'est accordée sur un socle de propositions fortes en matière de culture et de politique culturelle. Mais il nous va falloir mettre les bouchées doubles, maintenir la pression et surtout mettre en place les outils de co-construction de cette politique, au service de l'ensemble de la population, pour  l'émancipation de toutes et tous. Avignon, qui retrouve enfin sa vitesse de croisière après ces deux « années terribles », est le bon endroit pour ça…

Aujourd’hui nous vivons dans un monde où la logique de la rentabilité, de la norme et de l'évaluation s’applique à tous les domaines. Les lieux dédiés à tous nos métiers sont désormais gérés par des managers ou des experts pour qui seuls comptent les chiffres, niant les besoins humains. Nous avons procédé, le mardi 12 juillet, au cinéma Utopia-Manutention, à la projection du film Roland Gori, une époque sans esprit, un documentaire sensible et bienveillant de Xavier Gayan, autour de l'homme de L’Appel des appels, qui a toujours accompagné nos combats. Ce manifeste a été signé par plus de 90 000 professionnels de la santé, de l'éducation, de la justice, de la recherche, de l'information, de la culture… Roland Gori nous livre un témoignage inédit sur sa pensée et son engagement, notamment contre la casse des métiers de l'humain et cette marchandisation de l’existence dont nous sommes tous et toutes, à des degrés divers, acteurs et victimes.

Et le mercredi 13 juillet, à l'Hôtel de Ville d'Avignon, eut lieu un grand débat sur la gauche, la culture, l'urgence avec l'ensemble des formations de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale. La Nupes s'est accordée sur un socle de propositions fortes en matière de culture et de politique culturelle.  Ces mesures – et toutes celles qui les accompagnent – impliquent un travail de mise en cohérence, d'articulation et d'approfondissement qu'il est urgent d'engager. Il nous va falloir mettre les bouchées doubles, maintenir la pression et surtout mettre en place les outils de co-construction de cette politique, au service de l'ensemble de la population, pour l'émancipation de toutes et tous. Avignon est le bon endroit pour lancer ça…    Autour de la table on retrouvait notamment Denis Lanoy, Parti communiste français, Frédéric Hocquard, Europe Écologie-Les Verts, Martin Mendiharat, La France insoumise, Mathieu Sapin, Parti socialiste, ainsi que des représentant•es du collectif Culture Cause Commune. Le débat était animé par Alain Hayot.

Rendez-vous à l'Université d'été et à la Fête de l'Huma… et gardons le contact :

[email protected] – Tél. : 06 81 30 66 45

Jean-Jacques Barey