International publié le 05/09/2022

Chili : la nouvelle Constitution largement rejetée

visuel_résultat_chili.jpg

C’est un sérieux coup de frein au processus de changement social au Chili.

Dimanche 4 septembre, les Chilien.ne.s ont rejeté le projet de nouvelle Constitution à près de 62%.

Ce sont 7,8 millions de personnes qui ont glissé le bulletin « rechezo » contre 4,8 millions qui ont dit « apruebo ».

Ce vote de rejet, bien supérieur aux prévisions des sondages, vient pourtant après un plébiscite en octobre 2020 du peuple chilien, mobilisé contre les inégalités sociales et demandant un changement de Constitution.

Gabriel Boric, le président de la République s’est adressé dès aujourd’hui à toutes les forces politiques pour relancer un processus constituant qui permette de répondre aux besoins du peuple chilien et qui puisse être accepté à la majorité.

Il faut dire que la campagne de ce référendum a été de nouveau marquée par un climat de désinformation et un clivage particulièrement violent sur le droit à l’avortement et sur de nouveaux droits des peuples autochtones.

Comme le dit Daniel Jadue ce matin, la lutte continue et il faut trouver une nouvelle Constitution qui atteigne la majorité et qui permette de répondre aux besoins du peuple chilien et de lutter contre les inégalités.

Le Parti communiste français apporte toute sa solidarité à toutes celles et tous ceux qui veulent poursuivre la lutte et encourager un nouveau processus qui permettra les nécessaires changements sociaux et rompre durablement avec les restes de la dictature Pinochet.

Cécile Dumas
responsable adjointe du secteur international du PCF
chargée des questions migratoires et de l’Amérique latine