Publié le 08/06/2022 par PCF

Décider

Etrange ou pervers ce Président qui annonce pour demain, pour bientôt, pour l’après législatives un grand débat national, participatif, horizontal, où l’on fera le tour de toutes les questions qui taraudent l’opinion, alors que dans le même temps il chloroformise la discussion publique, il étouffe la campagne électorale, il congèle les échanges. Au point que nombre de concitoyennes et concitoyens rencontré·e·s sur les marchés ou dans les porte-à-porte disent : « Les législatives ? quelles législatives ? » Le pouvoir tue la discussion. C’est son intérêt, pense-t-il. Ça reste à voir. Pour une fois, l’ex-ministre de la Santé Olivier Véran parle vrai quand il confesse dans la presse : « L’élection va se décider dans les derniers jours. »

Gérard Streiff