Publié le 25/05/2022 par PCF

Des candidatures pour un groupe communiste renforcé à l'Assemblée

Les élections législatives auront lieu les 12 et 19 juin prochains. Dans cette perspective, le PCF a fait le choix du rassemblement en contribuant à la création de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale. L’objectif : se présenter unis dans toutes les circonscriptions, dès le premier tour, afin de se donner toutes les chances de gagner et d’éviter que les Français ne subissent 5 années supplémentaires de politiques libérales.

Ce rassemblement s’est construit sur un programme, présenté la semaine dernière et qui permet de répondre aux préoccupations populaires : l’augmentation des salaires et des pensions, le relèvement du SMIC à 1500 euros net, le retour de la retraite à 60 ans, le blocage des prix des produits de première nécessité. Sur un certain nombre de sujets, des divergences demeurent entre les différentes composantes de la coalition. Elles pourront s’exprimer demain à l’Assemblée nationale à travers le groupe dont disposera chaque formation politique

Dans le cadre de cette alliance, le PCF présentera 50 candidates et candidats, à parité. Parmi eux, 11 sont candidats dans des circonscriptions où le sortant est issu des rangs du PCF. 9 se représentent (Fabien Roussel, Alain Bruneel, André Chassaigne, Stéphane Peu, Elsa Faucillon, Sébastien Jumel, Hubert Wulfranc, Jean-Paul Lecoq, Pierre Dharréville), 2 passent le relai à de nouveaux candidats : Marie-George Buffet en Seine-Saint-Denis, à Soumya Bourouaha, actuellement députée suppléante, directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques au Lycée Le Corbusier à Aubervilliers. Dans l’Allier, Jean-Paul Dufrègne passe le relai à Yannick Monnet, élu à Moulins depuis 2008, conseiller régional depuis 2020.

En plus de ces 11 circonscriptions, le PCF sera présent dans 39 circonscriptions, dont plusieurs considérées comme gagnables au vu des résultats de la gauche à l’élection présidentielles et de l’implantation locale des candidats acquise grâce à leurs combats locaux  : dans le Pas-de-Calais avec Jean-Marc Tellier, Maire d’Avion, dans le Nord avec Patrick Soloch qui affrontera le porte-parole du RN Sébastien Chenu, dans l’Oise avec Loïc Pen, médecin urgentiste, dans l’Aisne avec Aurélien Gall, premier adjoint au Maire de Tergnier et conseiller départemental, dans le Cher avec Nicolas Sansu, Maire de Vierzon, dans les Landes avec Jean-Marc Lespade, Maire de Tarnos, dans l’Hérault avec Gabriel Blasco, conseiller départemental de Sète.

Partout, le PCF a fait le choix de candidatures issues du monde du travail et du mouvement social et associatif.

Tout donne à penser que nous pouvons réaliser un résultat intéressant les 12 et 19 juin prochains avec, à la clé, un groupe communiste renforcé à l’issue du second tour.  

Ian Brossat