Egalité femme/homme publié le 18/02/2020

Droits des femmes : des dates, des chiffres et des propositions !

Quelques dates :

1791 : Olympe de Gouges rédige la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne »
1850-1900 1850 : Création obligatoire d’écoles de filles dans les communes de 800 habitants
1804 : Le Code Napoléon consacre l'incapacité juridique de la femme mariée : la femme, considérée comme mineure, est entièrement sous la
tutelle de ses parents, puis de son époux, restrictions sévères au droit de divorcer
1816 : suppression totale du divorce
1909 : instauration d’un congé maternité de 8 semaines (sans traitement de salaire), puis en 1928, celui-ci est rémunéré.
1925 : le PCF présente des femmes aux élections municipales alors qu'elles n'ont pas le droit de vote... ni de siéger puisque même élues
elles sont forcées de renoncer à leur élection
1936 : la Chambre du Front populaire approuve le vote des femmes, mais le Sénat s'y oppose
1944 : Droit de vote des femmes obtenu notamment grâce aux députés communistes, notamment Fernand Grenier
1947 : Première femme nommée ministre avec comme ministère la santé publique et la population.
1985 : Le congé d’éducation parentale est ouvert à l’un ou l’autre des parents salarié.e.s
1965 : Droit pour les femmes de travailler et d’avoir un compte en banque (sans l’autorisation de leur père ou de leur mari)
1970 : L’autorité parentale remplace la puissance paternelle 1974 : Françoise Giroud est la première secrétaire d’Etat à la
condition féminine, et la majorité passe à 18 ans pour les femmes et les hommes.
1975 : Instauration du divorce par consentement mutuel, Obligation de la mixité scolaire. Autorisation de l’IVG, alors qu’il était considéré comme un
crime d’Etat depuis 1942
1980 : Marguerite Yourcenar est la première femme élue à l’Académie française.
1991 : Édith cresson première femme 1ère ministre
1992 : Loi sanctionnant le harcèlement sexuel dans les relations de travail.
2004 : Loi relative aux violences faites spécifiquement aux femmes
2006 :Introduction de la notion de respect dans les obligations du mariage
2013 : La loi interdisant le port du pantalon pour les femmes est enfin levée !
Loi cadre contre les violences déposée au Parlement par les députés communistes
2014 : Vote de la Loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes
2017 : Proposition de loi des députés communistes passant le congé maternité de 16 à 18 semaines, soit la durée recommandée par
l’Organisation internationale du travail.
2019 : Proposition de loi des députés communistes visant à allonger le délai légal de l'IVG

Quelques chiffres 2019 - 2020

- Les femmes gagnent 24% de moins que les hommes.
- Le temps journalier consacré au travail domestique s’élève à 2h24 pour les hommes contre à 3h52 pour les femmes.
- Les familles monoparentales sont essentiellement composées par les femmes.
- De nos jours, les femmes ont en moyenne une retraite 42% inférieure à celle des hommes.
- Les femmes sont les premières à subir les temps partiels imposés et les horaires de travail décalées.

Quelques propositions du PCF :

Pour le partage des pouvoirs
• Créer un ministère de plein droit avec un budget dédié
• Modifier l’article 1er de la Constitution : «la loi garantit (et non plus favorise) l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats
électoraux et fonctions électives ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ».
• Rendre inéligible un élu convaincu de violences sexistes et/ou sexuelles.
• Lutter contre le harcèlement de rue

Pour la fin des violences faites aux femmes : une loi-cadre
• Faire progresser les droits des victimes et interdire la correctionnalisation des infractions à caractère sexiste et/ou sexuel de nature criminelle
• Mettre en oeuvre une politique de prévention et des campagnes publiques d’information et de sensibilisation.
• Garantir la délivrance ou le renouvellement du titre de séjour pour les femmes étrangères victimes de violences.
• Mettre en place des observatoires départementaux de lutte contre les violences faites aux femmes.

Pour l’éducation à l’égalité de la crèche à l’université
• Déconstruire les stéréotypes sur le genre dans tout le cursus scolaire
• Lutter contre les inégalités de genre dans la réussite scolaire
• Accompagner l’orientation des élèves et des étudiant-e-s en finir avec les événements associatifs et/ou culturels sexistes à l'université.

Pour l’égalité professionnelle
• Garantir l’égalité salariale et revaloriser tous les métiers féminisés
• Lutter contre les temps partiels et augmenter les retraites
• Lutter contre les violences sexistes au travail
• Créer un service public de la petite enfance de la naissance à 5 ans

Droit à disposer de son corps
• Inscrire dans la constitution le droit à l'IVG comme droit fondamental des femmes, avec moyens associés.
• Garantir l’accès à la contraception libre, gratuit sous toutes ses formes
• Interdire formellement la GPA et ce au niveau international.
• La loi pour l’abolition de la prostitution doit être accompagnée par des moyens plus importants.
• L’identité de genre doit être protégée comme l’identité sexuelle
• Le changement d’état civil des personnes trans doit être libre et gratuit.
• Révision du code de la famille à l’aune de l’égalité de genre.

 

Le document ici !

 

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus