Publié le 26/01/2022 par PCF

Fabien Roussel en Essonne – Un beau succès militant et populaire !

Jeudi 20 janvier, Fabien Roussel avait choisi de passer l’essentiel de sa journée de campagne dans le département de l’Essonne. Dès le matin, accompagné d’Emmanuel Dassa, maire communiste de Briis-sous-Forges, de Bernard Vera, ancien maire sénateur de la ville, et de 80 militants, élus communistes et de syndicalistes, le candidat du PCF à la présidentielle s’est rendu à la gare autoroutière, saluant ainsi le dispositif unique favorisant l’usage du bus sur l’autoroute jusqu’à la gare de Massy.

Après un crochet au péage de Saint-Arnoult, Fabien Roussel a échangé avec les automobilistes de sa proposition visant à ramener la TVA sur les carburants à 5,5 %.

Visitant ensuite une ferme biologique AMAP à Pussay, notre candidat a rappelé qu’il était le seul à proposer une alimentation saine pour tous, privilégiant les circuits courts, avec par exemple la création d’un fonds de 10 milliards d’euros pour les cantines scolaires.

Puis, cap a été mis sur Grigny pour une rencontre avec représentants associatifs et syndicaux, placée sur le double thème de la pauvreté et des inégalités territoriales : Fabien Roussel a tenu à répondre précisément en avançant des solutions à chaque fois sur les situations dramatiques évoquées, y compris sur le droit à la culture.

Cette journée essonnienne se termina par un meeting départemental à Grigny. Devant une salle comble avec plus de 400 personnes présentes, Philippe Rio, maire de la ville, ouvre cette rencontre en réaffirmant sa fierté d’être communiste et la reconnaissance de l’utilité de nos actions. Olivier Corzani, maire de Fleury-Mérogis, est venu également souhaiter la bienvenue à notre candidat, en soulignant notre engagement permanent et sans ambiguïté contre l’extrême droite.

Enfin, Fabien Roussel a énuméré nombre de ses propositions en lien avec les sujets évoqués durant la journée : revalorisation du Smic à 1 800 €, relèvement des pensions modestes pour lutter contre la vie chère, taxation des profits de l’industrie pétrolière, frais d’inscription à l’université, y compris pour les étudiants étrangers, droits nouveaux des salariés dans les entreprises et stricte égalité salariale homme/femme.

Il a terminé son discours sur une note très positive, en soulignant aux personnes présentes déjà engagées que « faire vivre les jours heureux, c’est aussi militer avec le sourire. Sachons relayer les colères légitimes, mais soyons aussi porteurs d’espoir. »

Belle mobilisation des militants et élus communistes de l’Essonne pour la réussite de cette très belle journée avec notre candidat Fabien Roussel, de nos trois maires communistes Olivier Corzani, Emmanuel Dassa et Philippe Rio, de nos conseillères départementales Marie-Claire Arasa et Tiphaine Valdeyron et de notre conseiller régional Lamine Camara.

Une mobilisation qui se poursuivra les 28, 29 et 30 janvier avec porte-à-porte, présence sur les marchés… pour aller à la rencontre des gens avec la Lettre aux Français de Fabien Roussel et des appels à voter.

Amadou Deme

secrétaire départemental de l’Essonne