Publié le 05/01/2022 par PCF

J – 95 avant le 1er tour : Toutes et tous mobilisés avec notre candidat !

Au nom de toute l’équipe de CommunisteS, je vous souhaite à toutes et tous une belle année 2022, en bonne santé avant tout, faîte de bonheur dans votre vie personnelle, emplie de solidarité, et bien sûr de succès dans nos combats politiques communs.

À 95 jours du 1er tour de la présidentielle, l’heure est à la mobilisation la plus grande pour porter la candidature de Fabien Roussel à l’élection présidentielle.

Notre candidat crée de plus en plus d’intérêt. L’enjeu pour nous est désormais de transformer cet intérêt en engagement. Dans tout le pays, de nombreux comités des jours heureux se créent. Amplifions cette dynamique, permettons à des milliers de citoyen·ne·s engagés de nous rejoindre, élargissons chaque jour le rassemblement pour une France des jours heureux. Engageons simultanément la préparation des élections législatives par la désignation de nos candidat·e·s.

C’est ainsi que nous entendons riposter à l’extrême droite et à la droite et être utile à la gauche qui n’a pas besoin d’une primaire mais d’idées, d’un projet à la hauteur des défis du siècle. Ce projet, que nos instances nationales viennent de finaliser aux côtés de notre candidat sera présenté et disponible au cours du mois. Il sera accompagné d’une adresse du candidat aux Français·es disponible à 5 millions d’exemplaires et d’une nouvelle affiche. Et le 6 février à Marseille se tiendra au Parc Chanot un grand meeting national de campagne.

Avant ce grand rendez-vous, le mois de janvier est décisif. Beaucoup va se jouer dans les jours qui viennent sur la façon dont nationalement et dans toutes les structures du Parti nous travaillons à notre déploiement, sur le nombre de camarades qui participeront aux initiatives de campagne en cours pour aller à la rencontre de nos concitoyen·ne·s, pour échanger et convaincre, sur notre capacité à programmer dès maintenant les nouvelles initiatives qui en février, en mars et début avril vont nous permettre de rassembler largement. Et dès la fin du mois s’ouvrira la période officielle de parrainage des candidats à l’élection présidentielle.

La déclaration du Président qui dit vouloir « emmerder les non-vaccinés » n’est pas une erreur mais un choix politique partie prenante d’une offensive de classe pour continuer à fracturer le pays en deux camps, un camp soi-disant « progressiste » qu’il incarnerait contre le camp nationaliste. Contrairement aux réactions de certains commentateurs, cette déclaration le sert autant qu’elle sert l’extrême droite et abaisse le débat public sans apporter aucune solution pour le pays. D’autant qu’elle permet d’éviter que le débat se concentre sur le bilan désastreux de son quinquennat.

Pour sortir du scénario que les classes dominantes veulent nous imposer au forceps, l’heure est à l’inverse à élever le débat présidentiel comme le fait chaque jour Fabien Roussel dans ses interventions.

Mettons en débat les grands enjeux pour notre avenir, le besoin de révolutionner le travail et de sécuriser l’emploi, de promouvoir les services publics, à commencer par une politique de santé à la hauteur du bien commun qu’elle représente - des moyens pour l’hôpital à la levée des brevets pour la vaccination de l’humanité -, l’urgence de changer notre mode de développement pour le libérer des dégâts sociaux, écologiques et climatiques du capitalisme, d’engager une révolution féministe, d’agir pour l’égalité et l’émancipation de chacune et de chacun.

Ensemble, avec cette ambition pour la France portée par notre candidat, engageons en ce début d’année 2022 toute notre énergie et la force de notre collectif militant pour ouvrir un chemin d’espoir !

Igor Zamichiei

coordinateur de l’exécutif national