Publié le 24/02/2021 par PCF

L’appel à contributions : Grand moment démocratique

Un débat de très grande importance est lancé au Parti communiste français

La pandémie en cours révèle et aggrave la crise du capitalisme globalisé et financiarisé. Les crises sanitaire, écologique, climatique, économique, sociale, démocratique se font écho. L’humanité s’en retrouve confrontée à un véritable défi de civilisation.

Toutes les questions qui se trouvent soulevées dans ce contexte exceptionnel vont être au cœur de l’élection présidentielle et des élections législatives du printemps 2022. Elles appellent des réponses et des solutions d’un très haut niveau, pour répondre aux aspirations de notre peuple et rouvrir un chemin d’espoir à la France.

Il revient aux communistes d’instruire les enjeux de ce moment politique crucial. D’apprécier avec précision l’état du pays à l’issue d’un quinquennat de démolition sociale, la violence des réponses capitalistes à la crise et les attentes du pays comme du mouvement social, les dangers qui se précisent du côté de la droite et de l’extrême droite, la situation de la gauche. De contribuer, à partir de leurs expériences riches et multiples, à l’affirmation de notre projet pour la France, à l’élaboration des propositions de rupture à même de rassembler une majorité politique et populaire, à la définition de la stratégie à même de reconquérir le monde du travail et la jeunesse sans lesquels aucun changement véritable ne saurait voir le jour. De permettre ainsi au Parti d’être utile à notre peuple, de peser sur les débats politiques de 2022, de décider ou non de la présentation d’une candidature communiste à la présidentielle comme le 38e Congrès en avait donné le mandat, de prendre les dispositions pour conduire efficacement la bataille des législatives tout aussi déterminante pour l’avenir.

La conférence nationale des 10 et 11 avril prochains réunira 1 000 délégué·e·s, dans les conditions fixées par nos statuts et dans le cadre d’un procédé de visioconférence, organisé à partir de toutes nos fédérations. C’est dire qu’il s’agira d’un acte démocratique exceptionnel, au moment où le pays subit les restrictions d’états d’urgence à répétition.

Dans les deux mois qui nous séparent de ce rendez-vous particulièrement important, les communistes vont avoir à exercer leur souveraineté. C’est-à-dire à réfléchir, écrire, exprimer leurs opinions, réunir leurs sections et conseils départementaux, faire remonter les procès-verbaux détaillés de leurs débats et les propositions qui en émaneront.

Le dernier conseil national, pour permettre l’organisation de ce vaste échange à tous les niveaux du Parti, et pour le nourrir des contributions individuelles et collectives, a décidé d’ouvrir un site Internet dédié, auquel il est possible d’accéder en se connectant sur le site  https://conference2022.pcf.fr    Les contributions peuvent également être envoyées par courriel à l’adresse : [email protected].

La commission du texte, quant à elle, est déjà au travail. À partir des premiers échanges, elle présentera un projet de texte au conseil national du 13 mars. Il appartiendra alors à toutes les organisations du Parti d’y contribuer, en vue de la conférence nationale qui aura à adopter le document d’orientation définitif ainsi que le bulletin de vote sur lequel chaque communiste aura à se prononcer les 7, 8 et 9 mai.

Et c’est toujours avec le souci de permettre à chacune et chacun d’avoir toutes les cartes en main, que le conseil national a également décidé de créer les conditions d’une candidature communiste à la présidentielle si les communistes en décident ainsi, en lançant dès à présent un appel à candidature.

Ensemble, dans le respect de toutes les opinions, et fidèles à la tradition solidaire qui nous caractérise depuis toujours, faisons de ce moment un exemple de démocratie ambitieuse. µ

Éliane Assassi et Christian Picquet

co-présidents de la Commission nationale du texte