Publié le 27/05/2020 par PCF

Le cercle des conformistes

Chaque année, en début d’été, le « cercle des économistes », qui regroupe la petite armée des gestionnaires bien-pensants, se réunit pour sa grand-messe libérale, à Aix-en-Provence, entre platanes et opéra. Cette année, crise oblige, cette légion de conformistes et de gourous de la « vie d’avant » se rabat début juillet sur Paris, à la Maison de la radio (merci au service public pour la salle !). Tous les « grands patrons » seront là (Valeo, Total, Orange, Société générale, Solvay, Axa, Moody’s, Airbus, Sanofi), épaulés par Bruno Le Maire, Christine Lagarde et l’inévitable Laurent Berger, toujours disponible pour ce genre de raout. Un raout pour quoi faire, au fait ? « Pour faire des propositions pour éviter une crise sociale », dit au Figaro Jean-Hervé Lorenzi, le chef du Cercle en question. Comme quoi la pétoche travaille les nantis et leurs amis.

Gérard Streiff