Publié le 12/05/2021 par PCF

Le PCF propose la candidature de Fabien Roussel à l’élection présidentielle de 2022

En tant que responsable national à la Vie du Parti, j’ai la responsabilité de vous communiquer les résultats du vote national des communistes sur les choix du PCF aux échéances de 2022 qui viennent d’être validés par la commission nationale du vote.

Ces résultats constituent une décision marquante de l’histoire de notre parti. Les choix faits par le PCF en ce mois de mai 2021 sont le début d’un engagement collectif. L’engagement de notre parti, un parti qui compte dans l’histoire dans notre pays, fort de ses dizaines de milliers de militantes et militants, et qui a toujours su prendre ses responsabilités quand la situation l’exigeait.

Cet engagement, les communistes souhaitent avant tout qu’il contribue à être utile aux Françaises et aux Français en ouvrant un nouveau chemin d’espoir à la hauteur de leurs exigences, de leur volonté de changement.

Je veux avant tout remercier les camarades de l’équipe nationale de la vie du Parti, les secrétaires départementales et départementaux, les secrétaires de sections, tous les camarades qui ont contribué à organiser cette consultation décisive pour notre parti et pour le pays, ainsi que les dizaines de milliers de communistes qui y ont participé.

Nous voilà au terme d’un grand processus démocratique qui fait l’originalité de notre parti, un parti dans lequel l’adhérent·e est au cœur de toutes les décisions. Au PCF, il n’y a pas de candidat autoproclamé mais des décisions collectives à l’issue d’un débat instruit démocratiquement.

Les étapes de ce débat ont été marquées par les réunions de nos organisations locales partout en France, l’écriture de centaines de contributions individuelles et collectives, de compte rendu, d’échanges entre militants de nos sections et fédérations ; par la réunion de notre conseil national en mars dernier puis par la conférence nationale inédite que nous avons organisé les 10 et 11 avril, réunissant par un système national de visioconférence plus de 1 000 délégués.

Enfin, la consultation que nous venons d’organiser est une nouvelle étape marquante et décisive de nos choix.

Dans la situation inédite de crise sanitaire que nous vivons et alors que nous sommes engagés pleinement dans de nombreuses luttes et dans les échéances départementales et régionales en cours, je veux souligner la participation massive des communistes à ce vote qui montre l’importance qu’ils accordent aux choix de leur parti sur les échéances de 2022.

43 888 communistes à jour de leurs cotisations et ayant adhéré au PCF il y a plus de trois mois étaient appelé·e·s à se prononcer sur les choix du PCF pour les échéances électorales de 2022. 30 217 de ces électrices et électeurs inscrit·e·s ont voté, soit 68,85 % des inscrit·e·s. C’est une participation exceptionnelle dans cette période. Il y a eu 428 bulletins blancs ou nuls, et 29 789 suffrages exprimés.

Concernant le choix stratégique pour ces échéances, deux options étaient soumises au vote :

l’option 1 qui propose de présenter une candidature communiste à la présidentielle et de travailler à construire un pacte d’engagements communs pour les élections législatives ;

l’option 2 qui propose de travailler un processus commun avec les autres forces de gauche et de réunir une nouvelle conférence nationale au second semestre pour se prononcer sur les résultats de cette démarche.

Sur le choix stratégique, il y a eu 29 468 exprimés. L’option 1 est majoritaire dans le vote en recueillant 21 356 voix (72,47 %). L’option 2 obtient quant à elle 6 822 voix (23,15 %). 1 290 votant·e·s se sont abstenu·e·s (4,38 %).

Concernant le choix du candidat à l’élection présidentielle, trois candidatures étaient soumises au vote, celle de Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, ainsi que celles d’Emmanuel Dang Tran et de Grégoire Munck.

Il y a eu 28 238 exprimés. La candidature de Fabien Roussel est majoritaire avec 23 245 voix (82,32 %). Celle d’Emmanuel Dang Tran recueille 514 voix (1,82 %). Et celle de Grégoire Munck recueille 46 voix (0,16 %). 4 433 votant·e·s se sont abstenu·e·s (15,70 %).

En application de ses statuts, le PCF propose donc la candidature de Fabien Roussel à l’élection présidentielle de 2022 et travaillera à construire un pacte d’engagements communs pour les élections législatives.

Je veux insister sur le fait que dans la campagne qui débute aujourd’hui, nous aurons besoin de tous les communistes, de toute la richesse et la diversité de notre parti. Chaque communiste qu’il ait ou non voté pour les choix majoritaires à l’issue de ce vote doit pouvoir trouver sa place dans cette campagne.

Oui, rassemblons-nous, mobilisons toutes les intelligences, dans notre parti et bien au-delà, permettons à tous les Français qui voudront nous rejoindre de participer à notre campagne. Ce dont nous avons plus que jamais besoin, c’est d’une mise en mouvement populaire pour déjouer tous les scénarios préétablis.

Après la conférence nationale du PCF dont les choix sont aujourd’hui confirmés par les adhérent·e·s, une nouvelle étape de l’engagement des communistes pour les échéances de 2022 est franchie. Il revient désormais au conseil national du PCF, ainsi qu’aux conseils départementaux, de travailler à la mise en œuvre de ces choix avec les adhérent·e·s. Bravo encore à toutes et tous pour votre contribution à ces résultats.

Igor Zamichiei