International publié le 14/05/2021

Liberté d'expression menacée, soutien à Bertrand Heilbronn, président de l'AFPS

visuel_HB.jpg

Le Parti communiste français apporte tout son soutien à Bertrand Heilbronn, président de l’AFPS, qui a été arrêté hier plusieurs heures à la sortie d’un rendez vous au ministère des Affaires étrangères avec plusieurs parlementaires dont Elsa Faucillon.

Le rassemblement qui devait accompagner cette délégation a été interdit par le préfet Lallemand « considérant qu’il existe un risque sérieux que les affrontements violents qui se sont produits ces dernières heures entre Palestiniens et force de l’ordre israélienne ne se transportent sur le territoire national ».

C’est justement ce type de décision injuste qui cristallise des tensions.

Il est aberrant qu’une fois de plus la solidarité avec le peuple palestinien soit muselée. Nous apprenons que Gérald Darmanin a demandé au préfet de Paris d’interdire tout rassemblement « en lien avec les récentes tension au Proche-Orient ».

C’est un signe très inquiétant pour le combat que nous menons pour la paix ente Palestiniens et Israéliens, pour la paix entre les peuples, pour la reconnaissance de l’État de Palestine, aux cotés de l’État d’Israël, et pour la liberté d’expression et de manifestation.