Publié le 19/02/2020 par PCF

Mal incalculable

Sur une pleine page du quotidien, l’enquête s’étale et le constat est implacable : la finance a pris le pouvoir dans l’économie. Et les conséquences sont évidentes : risque systémique (voir 2008), l’activité de spéculer l’emporte sur celle d’entreprendre, l’obsession de la rentabilité élevée à court terme domine tout, les entreprises ne peuvent “normalement” répondre à cette exigence à moins de licencier et délocaliser, on est en train de faire “un mal incalculable” au marché, il faut sauver le capitalisme des capitalistes. Où trouve-t-on ce pamphlet ? Ce jour (18/2) dans Le Figaro. Alors, que faire, comme disait l’autre ? “La solution passe-t-elle nécessairement par une contre-révolution antilibérale ? Pas nécessairement. “Point final de l’article. On imagine ici la perplexité du lecteur du Figaro à qui l’on vient de dire : c’est le boxon et y a pas de solution.

Gérard Streiff