Publié le 19/02/2020 par PCF

Mal incalculable

Sur une pleine page du quotidien, l’enquête s’étale et le constat est implacable : la finance a pris le pouvoir dans l’économie. Et les conséquences sont évidentes : risque systémique (voir 2008), l’activité de spéculer l’emporte sur celle d’entreprendre, l’obsession de la rentabilité élevée à court terme domine tout, les entreprises ne peuvent “normalement” répondre à cette exigence à moins de licencier et délocaliser, on est en train de faire “un mal incalculable” au marché, il faut sauver le capitalisme des capitalistes. Où trouve-t-on ce pamphlet ? Ce jour (18/2) dans Le Figaro. Alors, que faire, comme disait l’autre ? “La solution passe-t-elle nécessairement par une contre-révolution antilibérale ? Pas nécessairement. “Point final de l’article. On imagine ici la perplexité du lecteur du Figaro à qui l’on vient de dire : c’est le boxon et y a pas de solution.

Gérard Streiff

Notre site utilise des cookies qui nous permettent d'améliorer votre navigation et de réaliser des statistiques de visites. En utilisant www.pcf.fr, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus