Publié le 07/10/2020 par PCF

Problème

Carlos Ghosn, vous vous souvenez ? c’est le ripou de Renault-Nissan qui s’est évadé du Japon au nez et à la barbe de Tokyo et qui se planque au Liban. Qu’est-ce qu’il y fait, allez-vous demander ? Il vit de ses rentes et puis, nous annonce la presse, il présente, dans le cadre de l’Université Saint–Esprit (sic), un programme de conseils pour patrons, programme « qui comprendra une heure en tête-à-tête avec lui et des interventions de dirigeants d’entreprise dont Thierry Bolloré ». Ce sera facturé 20 000 dollars pour trois mois. Ça fait cher les études, surtout au Liban aujourd’hui. « Combien de Libanais pourront se payer un tel programme en pleine crise financière et économique ? » s’interroge la rédactrice en chef du magazine Le commerce du Levant. Bonne question à laquelle Ghosn aurait répondu : « L’argent n’est pas un problème » (re-sic).

Gérard Streiff