Publié le 16/06/2021 par PCF

Régionales et départementales – Derniers jours pour convaincre !

À l’heure vous lisez ces lignes, il reste deux jours pour convaincre nos concitoyen·ne·s de voter pour les candidat·e·s que nous présentons ou que nous soutenons partout en France. Le résultat de ces élections sera décisif pour la vie des habitant·e·s de nos départements et régions.

Or, tout aura été fait par le pouvoir, d’une part, pour minimiser l’importance de ce scrutin, dégrader son organisation même et, d’autre part, pour le dénaturer en se servant de ces élections, en particulier des régionales, comme d’un accélérateur de la recomposition politique au profit de l’entreprise présidentielle d’Emmanuel Macron. Dans ce contexte, nous pouvons être fiers des efforts que les communistes ont ensemble produits depuis plusieurs mois pour convaincre de l’importance du vote à partir de contenus politiques, à partir de ce qui nous apparaît comme déterminant dans les politiques publiques menées. Notre action de proximité, sur les marchés, au porte-à-porte, est plus précieuse que jamais avec un objectif : battre les droites, l’extrême droite et faire triompher les rassemblements de gauche que nous avons initié, et faire élire le maximum de candidat·e·s communistes.

Si les forces dominantes sont déterminées à imposer leur scénario, nous le savons, une élection n’est jamais écrite d’avance !

Et c’est bien souvent dans les derniers jours que toute l’énergie engagée ces derniers mois peut emporter la conviction à travers les derniers échanges avant le vote. À cet instant de campagne, l’enjeu est de faire que les contacts, les appels à voter se transforment en bulletins dans l’urne pour nos candidat·e·s, notre liste. Assurons-nous, nom par nom, de manière individualisée, qu’ils iront bien au bureau de vote, qu’ils mettront le bon bulletin, donnons les deux ou trois arguments qui peuvent leur permettre de convaincre des personnes de leur entourage de faire de même. Le contact physique, le coup de téléphone personnalisé, les texto ou les courriels émanant d’une personne physique identifiée sont à privilégier, plutôt que les envois de masse impersonnels. Mobilisons aussi nos soutiens qui ont les réseaux les plus larges pour gagner des indécis.

Ce vendredi minuit, il convient de figer tout le dispositif Internet : site, blog, réseaux sociaux jusqu’à dimanche 20 h. Le samedi, si les diffusions de tracts sont interdites comme les envois de masse de courriels ou de texto, rien n’empêche les déambulations ostentatoires, de vendre l’Huma, de s’exprimer sur d’autres sujets politiques que les élections en cours et de faire des rencontres interpersonnelles…

Beaucoup va se jouer dans ces prochaines heures, c’est le moment de donner le dernier coup de collier pour que notre pays puisse bénéficier du plus grand nombre possible d’élu·e·s communistes !

Igor Zamichiei